Catégorie: Actu people

Dans l’Oregon, vous pouvez être caddeyé par des chèvres !

Au Silvies Valley Ranch (Golf & Spa) proche de Seneca dans l’Oregon, une formule unique au monde vous offre la possibilité de jouer sur l’un des parcours en étant caddeyé par une chèvre. 

Un parcours de 7 trous unique au monde ! 

Le magnifique parcours de 7 trous se veut un parcours amusant et sans souci pour aider les joueurs à régler leurs paris et à tester leur précision sur une série de par 3 et de par 4 ondulés.

Sur ce parcours qui porte le nom McVeigh’s Gauntlet Course, le golf propose des caddies qui connaissent vraiment le Parcours et ne vous donneront pas de mauvais conseils… des chèvres (oui, vraiment, des chèvres) !

Équipés d’un sac Seamus Golf conçu sur mesure, les chèvres peuvent transporter jusqu’à six clubs, une douzaine de balles de golf, des tees, six canettes de rafraîchissements pour leurs clients, ainsi que quelques dizaines de cacahuètes. 

Pour 75$, vous pouvez vous attacher les services de l’un de ces caddie pas comme les autres (évitez de lui demander des conseils pour la distance, vous risqueriez d’être déçu) !

Quelques points clés à connaitre : 

 

  • Les chèvres caddies ont entre 2 et 8 ans lorsqu’ils caddeyent à temps plein; ils vivent entre 12 et 14 ans en général. 
  • Les caddies à temps plein travaillent habituellement 3 à 4 jours par semaine et environ 6 heures par jour.
  • Ils pèsent entre 65 et 95 kilos, ont une corne naturelle, ont une belle apparence et peuvent facilement transporter un sac à dos contenant jusqu’à 20% de leur propre poids.

 

Mike Lorenzo-Vera, le numéro 2 français qui fait sensation !

Mike Lorenzo-Vera fait partie des deux français, avec Alexander Levy, à participer au PGA Championship qui s’est déroulé au Bellerive Country Club dans le Missouri. Retour sur le parcours de l’un des meilleurs joueurs français !

Il est passé pro en 2005 !

Né en 1985 à Biarritz, le jeune basque commence réellement le golf à l’âge de 6 ans à force de voir jouer son grand frère Franck Lorenzo-Vera aujourd’hui coach de plusieurs joueurs du circuit !

Mike, alors âgé de 20 ans, passe professionnel en 2005. Dès l’année 2006, il fait sensation en terminant à la 25ème place du Tikida Hotels Agadir Moroccan Classic et en se classant deuxième de l’Open des Volcans – Challenge de France derrière un certain… Martin Kaymer

L’année suivante est celle de la consécration. Enchaînant les bonnes performances (10 Tops 10, 3 Tops 3 et 1 victoire), il finit par remporter le Apulia San Domenico Grand Final en Italie (dernier tournoi de la saison), progresse de la 7ème à la 1ère place de l’ordre du mérite et devient le tout premier français à terminer N°1 du Challenge Tour !

Il débute donc logiquement la saison 2008 sur l’European Tour. Pour lui, c’est une saison compliquée avec comme consolations, un Top 10 au Alfred Dunhill Championship et une belle seconde place au Volvo China Open !

Les saisons suivantes ne sont pas satisfaisantes et à la fin de la saison 2010, les gains qu’il a acquis durant la Race to Dubaï ne lui permettent pas de conserver sa carte pour la saison suivante. Mike doit alors repasser par les cartes européennes pour pouvoir obtenir une catégorie pleine sur le Tour Européen. il ne parvient malheureusement pas à terminer dans les trente premiers et retourne donc sur le Challenge Tour pour la saison 2011. 

L’année 2012 est également mitigée avec seulement 10 cuts franchis sur les 21 tournois qu’il dispute. Quelques belles prestations sont tout de même notables comme sa 4ème place au Kärnten Golf Open, sa 4ème place à l’Allianz Golf Open Toulouse Métropole et une belle 17ème place à l’Open de Saint-Omer (double badge, comptant pour l’European Tour). Malgré ceci, il ne parvient toujours pas à terminer dans les 15 premiers pour obtenir sa carte sur le Tour Européen !

2014, la saison du retour ! 

Avec 10 Tops 15, dont deux belles 2èmes place en Azerbaïdjan et en Chine, Mike revient en force et obtient haut la main sa carte pour retrouver l’European Tour !

Depuis la saison 2015, Mike Lorenzo-Vera est très régulier et il a su conserver sa carte sur le Tour Européen année après année. 

Une belle cinquième place au British Masters en 2015, une 6ème place à l’Open d’Espagne en 2016, une quatrième place au Commercial Bank Qatar Masters et une formidable 3ème place à L’Open de France en 2017. Autant de belles performances qui prouvent qu’il est en forme. 

Cette saison, Mike a failli décrocher sa première victoire sur l’European Tour. Il a malheureusement perdu en playoff face à Joakim Lagergren au Rocco Forte Sicilian Open

Le basque a disputé son deuxième Majeur de sa carrière, le premier au États-Unis. Après avoir disputer le British Open la saison dernière, ses bons résultats et sa position au classement mondial lui ont permis de se qualifier pour le 100ème PGA Championship. Il a une opportunité de marquer des gros points avant d’entamer la dernière partie de la saison sur le tour européen. 

Toute l’équipe Golf Plus souhaite bonne chance à Mike et Alexander pour ce dernier majeur de la saison !  

En bonus, cette vidéo extraite de son DVD « Viens prendre ta leçon avec Mike Lorenzo-Vera » datant de 2011 : 

 

Revivez le dernier tour victorieux de Dustin Johnson !

Hier, le numéro un mondial Dustin Johnson a montré une nouvelle fois (la troisième cette saison) pourquoi il est numéro un mondial et en tête du classement de la FedExCup.

Pour la 19ème fois de sa carrière et la troisième fois cette saison, DJ soulève un trophée sur le PGA Tour. Grâce à ses drives surpuissants et téléguidés mais aussi grâce à son petit jeu (wedging) précis, il remporte le RBC Canadian Open et confirme son statut de leader mondial ! 

Revivez son quatrième tour victorieux en vidéo : 

Insolite : un fan crie pendant le swing de Tiger au trou N°18 !

Nous connaissons tous un fan qui hurle son soutien pendant une partie en tournoi. Bien que cet homme ne soit pas un modèle de l’étiquette, il a normalement la courtoisie d’attendre la fin du coup…

Ce fan devra se replonger dans l’étiquette !

Tiger Woods entame son 18ème trou du dernier tour de l’Open britannique. Il est à -5 total et après avoir mené durant 2 trous, il se retrouve 3ème ex aequo à la suite d’un  double bogey et d’un bogey au 11 et 12. 

Le tigre a donc besoin d’une bonne mise en jeu pour espérer faire birdie et ainsi, gratter des places et pourquoi pas se placer pour un éventuel playoff… 

En plein milieu de son swing, un fan crie fort (l’a t’il fait exprès ? Pensait-il que le geste était fini ?). Tiger est donc gêné mais fort heureusement ne rate pas trop son coup et sa balle se retrouve tout de même sur le fairway à droite. 

Tout de suite après son geste (quelque peu avorté), il se retourne vers la foule et lance « No, What are you doing ? ».

Tiger rate le birdie mais sauve le par et le spectateur, perturbateur a du se faire virer par les autres spectateurs ou encore par l’un des commissaires présent sur le trou.  

La scène à retrouver en vidéo : 

Le Challenge Tour pose ses valises au Golf du Vaudreuil !

Avec un parcours lifté et modifié, le Golf du Vaudreuil accueille cette semaine, comme chaque année l’une des étapes françaises de l’European Challenge Tour !

Richard McEvoy en tête, Victor Riu premier français !

Après deux tours de compétition, c’est l’anglais Richard McEvoy qui domine assez largement les débats. -7 hier et -5 pour la journée, il pointe à -12 total. Score solide avec 4 coups d’avance sur son poursuivant (anglais lui aussi) Jamie Rutherford

Pour compléter le podium (provisoire), nous retrouvons deux autres britanniques. Avec un -7 total chacun, l’écossais Ross Kellett et l’anglais Paul Maddy se partagent la 3ème place !

Victor Riu est pour le moment le français le mieux classé. A -5 total, il se classe 9ème sur les deux premiers tours. 

A un coup de Victor, on retrouve Antoine Rozner, notre membre de la TEAM GOLF PLUS. -2 hier et -2 aujourd’hui, Antoine est dans le coup pour bien attaquer son troisième tour demain. Son frère, Olivier Rozner avec une carte de +1 aujourd’hui (-1 total) passe également le cut et sera au départ du troisième tour demain. 

 

Et les autres français ? 

Jérôme Lando Casanova est à l’issue des 2 tours, 18ème ex æquo (-3 total), Alexandre Widemann est 28ème (-2 total), tout comme Jean-Baptiste Gonnet, Anthony Grenier, Robin Sciot-Siegrist, Romain Langasque et Thomas Linard !

A hauteur d’Olivier (-1), on retrouve également : 

 

  • Edouard Dubois
  • Victor Perez
  • Julien Brun
  • Clément Berardo 
  • Julien Gressier

Clinic d’Antoine et Olivier Rozner à la fin de leur deuxième tour : 

A la fin de leur deuxième tour, les deux frères Rozner se sont livrés à un Clinic. Devant un public attentif, ils ont montrés comment ils préparaient leur « après partie » et comment mentalement, techniquement et physiquement ils s’échauffaient pour attaquer le troisième tour demain


LES AMÉRICAINS DÉBARQUENT AU GOLF NATIONAL !

Les américains débarquent au Golf National
La Ryder Cup 2018 se rapprochant à grand pas, le capitaine de la formation américaine ainsi que quelques-uns de ses joueurs potentiels se sont donné rendez-vous ce samedi au Golf national pour une partie d’entrainement !

Bubba Watson, Jordan Spieth, Kevin Kisner, Brian Harman, et Tony Finau se sont joints à leur capitaine pour découvrir le tracé sur lequel ils espèrent bien défendre leur titre acquis en 2016 sur le parcours d’Hazeltine. Certains accusaient le coup du décalage horaire tandis que d’autres découvraient Paris pour la première fois mais il semblerait que tous aient apprécié leur après-midi au golf national.

Le capitaine Jim Furyk sur ce qu’il attendait de ses joueurs durant ce weekend au golf national

 « Je veux que les gars s’amusent, profitent du moment. C’est génial de voir la camaraderie qui règne entre ces joueurs. Ils aiment se lancer des piques, se défier et s’amuser sur le parcours, ce qui joue un rôle important pour créer un bel esprit d’équipe ! Mais le plus important ce weekend c’était qu’ils se fassent une première idée du parcours, les coups qu’il demande. C’est un parcours où il faut savoir placer sa balle intelligemment pour le coup suivant, ils ne vont pas taper beaucoup de drives. Ce parcours est un tracé de seconds coups, je veux qu’ils le voient par eux même pour se préparer au mieux à la compétition. »

Ce que Jordan Spieth, Kevin Kisner et Brian Harman ont pensé du parcours

« Le parcours est magnifique » a déclaré Spieth. « Je n’ai jamais vraiment regardé l’Open de France et d’après les photos je pensais que ce serait un long et étroit parcours laissant beaucoup d’options. Mais en réalité c’est tout l’inverse ! Tout le monde va plus ou moins jouer ses attaques de green du même endroit ce qui risque de transformer la compétition en concours de putting, ça va être excitant ! »

« Les attaques de greens seront la clef de la compétition » a ajouté Kevin Kisner. « J’adore le finish ici, c’est vraiment génial de revenir ainsi vers le club-house. Je pense que ce sera un superbe amphithéâtre pour cette Ryder Cup. Le par 3 du 16 est le trou sur lequel beaucoup de matchs vont se finir et je pense que c’est un trou où il faudra savoir prendre des risques pour l’emporter. »

« Ce parcours a de fantastiques pars 3. Le 16 est un trou génial, c’est probablement mon préféré ! » a déclaré Harman. « Le départ est surélevé et surplombe un green protégé par une grande pièce d’eau. La manière de jouer ce trou va dépendre du vent. Ce n’est pas un coup très compliqué mais il faudra avoir le sang froid de jouer le milieu de green. »

Tony Finau et Bubba Watson sur les avantages de réaliser quelques parties d’entrainement avant la compétition

D’après Tony Finau « C’est un gros avantage de pouvoir voir et jouer le parcours autant que possible avant la compétition. Ce parcours vous agresse d’entrée avec des mises en jeu très intimidantes sur les 3 premiers trous mais plus vous le jouez plus vous commencez à réaliser qu’il y a des zones plus faciles que d’autres à aller chercher. Je pense que la visualisation sera la clef. »

Selon Bubba Watson « C’est positif pour quelques-uns de ces jeunes joueurs. Ils vont représenter les États-Unis c’est sûr ! Comme Tony par exemple, à un moment il va finir par jouer dans des équipes de President’s Cup, de Ryder Cup, ce n’est qu’une question de temps. C’est très important pour des joueurs comme lui de passer du temps avec le capitaine, avec quelques-uns des membres de la PGA of America et de voir comment ça se passe, ça leur donne davantage de motivation pour continuer à aller de l’avant. C’est important pour chacun de nous de voir à quoi une équipe ressemble parce que nous sommes tous tellement habitués à pratiquer notre sport en individuel. »

L’équipe américaine a encore à peu près 2 mois pour se préparer à défendre leur titre, ce qui laisse encore beaucoup de temps au classement pour évoluer et à quelques noms de pointer le bout de leurs clubs dans l’équipe (Tiger si tu nous entends, c’est le moment de se réveiller).

Pour le moment, les joueurs américains se concentrent sur les défis que le Golf National va leur proposer lors de la Ryder Cup qui les attend du 25 au 30 Septembre prochain.

Point Ryder Cup : Où en sont les équipes ?

ryder cup 2018 european tour nouvelles regles
L’échéance se rapproche de jour en jour et de semaine en semaine le visage de l’équipe européenne pour la prochaine Ryder Cup se dessine ! 

Au fil des tournois et événements, les joueurs du circuit mondial ont à l’esprit cette date du 25 septembre 2018. Les performances en tournoi sont décisives jusqu’au dernier moment et pour espérer avoir sa place dans l’une des deux équipes, les joueurs doivent se battre. Un podium ou à l’inverse, un cut manqué, peuvent considérablement tout changer ! 

L’équipe européenne !

A moins de 3 mois du début de la plus grande compétition de golf du monde, nous voyons deux équipes se construire en fonction des points gagnés par les joueurs. Pour la « Team Europe », la sélection se fait selon deux classements. 

Qualifiés provisoirement grâce aux points du classement européen : 

 

  • Tyrrell Hatton (Angleterre, 23ème mondial) : cette année, l’anglais de 26 ans cartonne, une troisième place au World Golf Championship de Mexico, une 6ème place à l’U.S. Open et enfin une 9ème place au Dell Technologies Match Play (un autre WGC).

 

  • Justin Rose (Angleterre, 3ème mondial) : déjà 2 victoires de taille cette année et 7 Top 10 ! Une première victoire au WGC HSBC Champions et une autre au Fort Worth invitational. L’anglais a également terminé 3ème du Arnold Palmer Invitational et est actuellement 4ème de la FedEx Cup

 

  • Tommy Fleetwood (Angleterre, 10ème mondial) : on ne présente plus ce joueur ! Vainqueur de la Race to Dubaï, du HNA Open de France la saison dernière, Tommy continue d’enchaîner. Cette saison il s’est hissé à la 2ème place de l’U.S. Open, 4ème place du Honda Classic et 4ème du Zurich Classic of New Orleans

 

  • Francesco Molinari (Italie, 15ème mondial) : l’italien de 35 ans a déjà une grosse expérience du plus haut niveau. Cette saison il a remporté le Quick Loans National sur le PGA Tour, sa première victoire américaine. Constant depuis de nombreuses années, il a réalisé une très bonne saison 2017 !
Qualifiés provisoirement grâce aux points du classement mondial :

 

  • Jon Rahm (Espagne, 5ème mondial) : le jeune espagnol de 23 ans ne cesse d’impressionner ! Cette saison, il a remporté le CareerBuilder Challenge sur le PGA Tour, a terminé 2ème du Sentry Tournament of Champions et s’est classé 4ème du Masters d’Augusta

 

  • Alex Noren (Suède, 14ème mondial) : Récent vainqueur du HNA Open de France 2018, le suédois de 35 ans accumule pas moins de 11 victoires internationales ! Il s’est lancé un nouveau défi sur le PGA Tour et cela fonctionne plutôt bien ! 2ème du Farmers Insurance Open, 3ème du Honda Classic… il y a pire comme début sur le circuit américain. 

 

  • Rory McIlroy (Irlande du Nord, 8ème mondial) : l’ancien numéro un mondial a connu quelques moments de doute mais n’a jamais cédé. 23 victoires internationales (dont 14 sur le PGA Tour), 122 cuts passés sur 143 événements joués… cette saison, Rory a remporté le Arnold Palmer invitational et a terminé à la cinquième place du Masters !

 

  • Paul Casey (Angleterre, 12ème mondial) : encore un homme d’expérience qui tient pour le moment sa place dans l’équipe. 17 victoires internationales dont 2 sur le PGA Tour. Monsieur Casey a remporté le Valspar Championship et a terminé 2ème du Travelers Championship cette année !

A noter que les 4 noms manquants sont les joueurs à qui le capitaine Bjorn donnera des « wild-cards » (invitations) pour rentrer dans l’équipe ! 

L’équipe américaine !

Une sélection légèrement différente pour les joueurs de l’équipe américaine. Effectivement, les joueurs américains jouent exclusivement sur le PGA Tour, de ce fait, il n’y a aucune différence de classement et surtout pas besoin qu’il y en ait. 

  • Brooks Koepka (USA, 4ème mondial) : le double tenant du titre de l’U.S. Open n’a que 28 ans et pourtant… une frappe monstrueuse, une régularité extrême depuis 2015. Il est pour le moment le leader de ce classement américain. 

 

  • Dustin Johnson (USA, N°1 mondial) : l’actuel meilleur joueur du monde a des stats incroyables ! 85 Tops 10, au moins 2 victoires (voire plus) par saison depuis 2016… cette saison, il a remporté le FedEx St.Jude Classic et le Sentry Tournament of Champions et a finit 2ème du WGC HSBC Champions

 

  • Patrick Reed (USA, 13ème mondial) : Vainqueur du Masters d’Augusta, deuxième du Valspar Championship et 4ème de l’U.S. Open et 35 Tops 10 en carrière ! Un joueur pas forcément apprécié mais plus qu’efficace et constant ! 

 

  • Justin Thomas (USA, 2ème mondial) : à l’inverse de Patrick Reed, Justin est un joueur apprécié. On a notamment pu le mesurer lors de la dernière édition de l’Open de France. Même si le joueur semblait venir en « repérage » et qu’une rivalité historique existe entre américain et européen. Au delà de ça, il a remporté cette saison deux tournois, le Honda Classic et THE CJ CUP @ Nine Bridges

 

  • Bubba Watson (USA, 11ème mondial) : il détient pour le moment le record du nombre de victoire sur la saison avec déjà trois trophées à son actif. Le WGC Dell Technologies Match Play, le Travelers championship dernièrement et le Genesis open

 

  • Jordan Spieth (USA, 6ème mondial) : même si sa saison semble être en demi-teinte, il ne faut pas oublier qu’il a seulement 24 ans et qu’à cet âge, il a déjà quasiment tout raflé et il termine tout de même 3ème au Masters et au Houston open. Il faut se méfier de l’eau qui dort ! 

 

  • Rickie Fowler (USA, 7ème mondial) : Comme son grand ami Jordan Spieth, Rickie ne fait pas beaucoup de bruit cette saison si ce n’est une deuxième place au Masters, une deuxième place au OHL Classic at Mayakoba !

 

  • Bryson DeChambeau (USA, 22ème mondial) : Bryson aussi est jeune (24 ans) et il compte deux victoires à son actif sur le PGA Tour. L’une au John Deer Classic l’année dernière et le Memorial Tournament cette année !

 

Comme pour la sélection européenne, les 4 places restantes seront distribuées par le capitaine Jim Furyk aux quatre joueurs de son choix !

Selon vous, qui mérite d’obtenir une invitation pour faire partie d’une de ces sélections ? 

Faites nous part de vos réponses en commentaires ! 

Vidéo : les commissaires de parcours sont-ils voués à disparaître ?

Dans cette vidéo, TaylorMade démontre que sa technologie « TwistFace » vous permet réellement de frapper plus droit et plus loin. Avec un peu d’humour, les commissaires de parcours semblent dépités et se sentent quelque peu sous utilisés ! On peut noter la présence de quelques uns des plus grands joueurs du monde dans ce spot. 

Tiger VS Phil, un duel au sommet et 10M de $ dans les tuyaux !

Interrogé samedi au sujet d’une rumeur annonçant un potentiel match d’exhibition entre lui et son éternel rival Tiger woods, Phil Mickelson a déclaré que cette rumeur était « vraie » sans pour autant donner plus de détails sur une une éventuelle date ou le lieu de la rencontre. 

 » La rumeur est vraie mais je ne sais pas quoi vous dire de plus … ». Voilà ce que Phil Mickelson a déclaré au micro de Golf Channel après son round de 70 durant le 3ème tour du Greenbrier

Ce à quoi il a ajouté « Je suis sûr que dès que nous aurons plus de nouvelles, vous serez tenus au courant mais pour le moment, je n’ai pas grand chose à ajouter… ».

Plus tôt cette semaine, Golf.com annonçait qu’un accord avait presque été trouvé pour une rencontre le 3 juillet à Las Vegas. Cependant, les négociations avec les sponsors ainsi que les diffuseurs de l’événement n’avaient pas pu être complétées à temps. 

« Nous travaillons sur une autre date » a ajouté le quintuple vainqueur en majeur et membre du Hall of Fame.  » Je pensais que nous pourrions trouver un accord pour le 3 Juillet mais comme vous pouvez le constater, cela n’a pas été possible« .

Tiger Woods, pour sa part, n’a toujours pas commenté la rumeur.

Pour rappel, Mickelson avait initialement émit l’idée d’un duel au sommet avec Tiger lors de leur deux premiers tours ensemble au PLAYERS Championship. Selon Golf.com, cet événement spectaculaire était déjà en pour-parler bien avant cette date. 

Pour l’instant rien de confirmé mais on salive déjà à l’idée d’une telle rencontre ! 2018 pourrait-elle être l’année de la résurrection de la rivalité entre Tiger et Phil ? Donnez-nous votre avis 😉 

Alexander Norén : nouveau roi de Suède ?

7ème à la fin du 3ème tour du HNA Open de France, le suédois n’a pas tremblé dimanche et a rendu une carte finale de 67. Sans trop y croire et en regardant ses collègues lâcher prise tour à tour, Alex Norén remporte le 102ème Open de France ! 

Son deuxième Rolex Series en 2 ans !

Avec un scénario similaire, le suédois avait remporté le BMW PGA Championship l’an passé à Wentworth avec beaucoup de places remontées le dimanche également. 

Cette nouvelle victoire le fait remonter à la deuxième place de la Race to Dubaï (2,542 160 points) devant Tommy Fleetwood (vainqueur l’an dernier à Guyancourt). 

L’expérience fait la différence ! 

Né en 1982 à Stockholm, Alexander Norén joue très jeune au golf puisqu’il fréquente l’université d’Oklahoma aux Etats-Unis pour progresser. A la fin de l’année 2005, il remporte ses droits de jeu pour le Challenge Tour et passe donc professionnel ! 

Dès sa première année, il impressionne et remporte le Rolex Trophy en août 2006. Il termine cette saison sur le Challenge Tour à la 3ème place finale et remporte par la même occasion ses droits de jeu pour la saison 2007 de l’Europen Tour !

Même constat qu’en deuxième division, Alex Norén impressionne, joue bien et bataille durant sa première saison au plus haut niveau européen. 31ème de l’ordre du mérite en 2008 et un Top 20 pour sa première participation au British Open (1er majeur). 

Il lui faut tout de même attendre 2009 pour décrocher sa première victoire sur le Tour lors de l’Omega European Masters en Suisse. Cette saison-là, le suédois a terminé 25ème de la Race to Dubaï

La saison suivante, Alex monte encore en puissance et remporte deux tournois ! Le premier est le Wales Open au Pays de Galles (qui lui a permis de se qualifier pour son 1er World Golf Championship, le Bridgestone Invitational). Le second a encore plus de saveur puisque c’est au Nordea Masters disputé chez lui en Suède qu’il remporte son troisième tournoi sur le Tour, le deuxième de la saison. Il termine 14ème de la Race to Dubaï cette saison-ci. 

Une période de doutes avant la renaissance ! 

Trois saisons quasiment blanches entre 2012 et 2015 avec pour seul consolation des troisièmes places lors de l’Open d’Ecosse et du Dunhill Links Championship. Sa saison 2014 est marquée par des blessures aux deux poignets (tendinites) qui l’empêchent de jouer la majeure partie. 

Son retour en janvier 2015 est très observé et dès le mois de juin, il renoue avec la victoire en remportant pour la deuxième fois le Nordea Masters en Suède. 

L’année 2016 est plus que prolifique pour lui ! Avec quatre victoires sur l’European Tour en 11 tournois : 

  • Juillet : Open d’Ecosse (il conserve son titre)
  • Septembre : Omega European Championship 
  • Octobre : Masters Britannique 
  • Novembre : Nedbank Golf Challenge 

Grâce à cette ultime victoire, il passe 3ème de la Race to Dubaï et prend la 9ème place mondiale

En 2017, nouvelle victoire de prestige pour Alex Norén au BMW PGA Championship en jouant un dernier tour de feu en – 10 ! Il devance de deux coups l’italien Francesco Molinari

Cette saison 2018 marque pour lui le début d’un nouveau challenge, le rêve américain du PGA Tour. Ses performances sont impressionnantes avec notamment sa deuxième place après une défaite en Play-off face à Jason Day au Famers Insurance Open et une troisième place au Honda Classic

Sa victoire hier sur le parcours de l’Albatros du Golf National fait de lui le premier suédois à remporter l’épreuve. Il prend de ce fait la deuxième place de la Race to Dubaï et est en bonne posture pour intégrer l’équipe européenne pour la prochaine Ryder Cup

« Older Entries