Catégorie: Actu people

PGA TOUR : Tiger Woods est attendu sur le Honda Classic !

C’est officiel, Tiger Woods sera bien présent la semaine prochaine pour disputer le tournoi « The Honda Classic », en Floride.

Ce tournoi qui débute jeudi au PGA National à Palm Beach Gardens, est le troisième départ de Woods cette saison. Après avoir manqué le cut au Genesis Open, tous ses supporters espèrent le voir le passer cette fois-ci. Cette défaite lui a valu quatre places sur le classement de la FedExCup (179e).

Un premier tour terminé à un au-dessus du par que vous pouvez revisionner juste-ici. Puis il réalise un deuxième tour malheureusement moins bon. Avec un total de huit bogeys face à seulement trois birdies, il termine à cinq au-dessus du par. Il n’était pas très à l’aise ce vendredi, c’est pour cela qu’il a manqué à plusieurs reprises des putts à moins de 2 mètres. Un total de 6 au-dessus du par qui reste difficile pour cet ancien numéro un. 

Il reste tout de même positif et très heureux d’y avoir participé ! Chaque tournoi qu’il joue l’aide à progresser.

Il tient à s’exprimer et rassurer toutes les personnes qui continuent de le suivre : «Je n’ai pas joué au golf depuis des années, je viens tout juste de faire mon retour et ça va encore prendre du temps pour que je retrouve tout mon jeu. Je sens que je progresse et que je retrouve mes sensations de compétiteur. J’ai juste besoin de nettoyer un peu mes cartes de score.» 

Espérons qu’il réalise une succession de birdies comme celui ci-dessous sur le Honda Classic.

 

Alors, pensez-vous que Tiger Woods réussira à passer le cut cette fois-ci ? 

European Tour : une superbe semaine pour les Français à Oman !

La première édition du NBO Oman Open a eu lieu ce week-end à l’Al Mouj Golf. 13 Français y ont participé et sept d’entre eux ont réussi à passer le cut : Julien Guerrier, Alexander Levy, Benjamin Hebert, Grégory Bourdy, Matthieu Pavon, Clément Sordet et Raphaël Jacquelin.

Julien Guerrier est la plus belle surprise de cette semaine ! Sa troisième place au NBO Oman Open n’a pas laissé les supporters tricolores indifférents

Ce joueur de 32 ans, originaire d’Évreux, est issu du Challenge Tour. L’an dernier, il a remporté deux trophées sur le Challenge Tour (Irish Challenge et le Hauts de France Golf Open). Eh oui, la saison 2017 a été une année de réussite pour lui. Il a participé à plusieurs tournois de la catégorie supérieure, l’European Tour, qui lui ont permis d’obtenir sa carte.

Autant continuer sur cette belle lancée ! Trois participations seulement lui ont suffit pour se retrouver sur le podium d’un tournoi, le NBO Oman Open. Un début très prometteur pour ce golfeur.

Il réalise une troisième carte de 66, la meilleure de cette journée, qui s’est terminée par un incroyable birdie.

A la fin de ce troisième jour exceptionnel, il a déclaré : « Les deux premiers jours, j’ai vraiment très bien

 joué. J’ai eu un super putting même si mon grand jeu était un peu moyen. Il reste demain et j’espère que ça va bien se passer. Je suis content d’être sur l’European Tour, maintenant je travaille tous les jours pour vivre ces moments-là et je suis vraiment très heureux de pouvoir jouer en dernière partie.« 

Voici l’ensemble de sa performance de ce week-end :

 

Julien Guerrier n’est pas le seul Français à avoir fait une belle performance cette semaine.

Jamais deux sans trois !

Un troisième Top 10 pour Alexander Levy qui a également su être à l’aise sur ce parcours. Une 4ème place, qui paraît être la suite logique de son parcours professionnel. Pour lui aussi le troisième tour a été le meilleur de son jeu avec un total de 67. Cela lui a permis de remonter à la 6e place puis à la 4e avec un dernier tour à deux sous le par.

S’il remporte un trophée sur l’European Tour durant cette saison, ce sera sa troisième année consécutive en tant que vainqueur sur l’European Tour. Élu meilleur golfeur des mois de décembre et janvier, il prend la 11e place de la Race to Dubai avec un total de 323,797€. Il est sur la bonne voie pour entrer dans un nouveau Top 10 !

Un espoir pour Matthieu Pavon malgré une déception de son côté. Les deux premiers tours du golfeur étaient parfaits avec une première carte de 68 (-4) et une deuxième de 65 (-7).  C’est un parcours qu’il connait, car il y avait joué deux ans plus tôt et « ça aide beaucoup », dit-il. Malheureusement les deux derniers tours n’ont pas été à la hauteur et il finit au-dessus du par, ce qui lui a valu la 31ème place.

 

Tiger Woods sur des montagnes russes !

Le Genesis Open se déroule cette semaine à Pacific Palisades en Californie.

Après un premier Tour disputé, ce sont deux joueurs qui se partagent le leaderboard : Finau et Cantlay en -5. Si Patrick Cantlay a fréquenté une école proche de ce parcours, il ne se souvient pas l’avoir joué à de nombreuses reprises mais se satisfait de ce classement à l’issue de ce premier tour. Il l’a joué, parfois au départ du 10, très tôt le matin dans des conditions éloignées de ce qu’il a connu ce jeudi.

Quant à Tony Finau, co-leader, il dit apprécier ce parcours car il permet de la créativité. Il ne s’est jamais senti en difficulté ce jeudi et n’a pas eu à sortir des coups compliqués.

 

Quelques infos des têtes d’affiche de ce tournoi :

Phil Mickelson déclare ne pas se sentir récompensé des coups qu’il a joués. Son score en -1 ne reflétant pas son niveau de jeu.

Justin Thomas qui règne sur la FedEx Cup, a joué 69. Il confirme que les spectateurs étaient là pour voir jouer ses deux partenaires et Champions FedEx Cup en leur temps : MC Ilroy et Tiger Woods. C’est d’ailleurs ce dernier qui déclare avoir été sur des montagnes russes ce jeudi, tant son jeu a connu des hauts et des bas. Il a terminé ce tour en 72, un au dessus.

Il espérait une plus grande régularité mais n’a pu toucher que 7 greens sur 18 en régulation ce jeudi. Cela signifie qu’il a plus souvent bataillé pour assurer des pars que pour attaquer des birdies et cela se ressent logiquement sur son score de ce premier tour.

Son partenaire de jeu, MC Ilroy déclare :

« je constate qu’il a un driver un peu plus long, un peu plus ouvert ce qui me semble cohérent. Je lui ai dit qu’il fallait qu’il se facilite le jeu et qu’il ne cherche pas les difficultés ». Et Mc Ilroy d’ajouter « il a drivé de bien meilleure façon, a joué de très bons coups de golf, a un rythme bien meilleur, notamment depuis son backswing ».

 

Nul doute que ces quelques signes sont positifs pour ces prochains jours et les semaines qui arrivent !

 

Rickie Fowler aurait pu remporter le Phoenix Open !

L’Américain, âgé de 29 ans, a rejoint le PGA Tour en 2010. Il compte 6 victoires sur ce circuit. C’est un golfeur qui a beaucoup de succès de par ses belles performances.

Ce week-end, il est arrivé 11ème (-12) lors du Waste Management Phoenix Open à TPC Scottsdale. Flashback sur ses deux dernières performances de ce tournoi ! L’an passé il avait terminé 4ème puis en 2016 il avait terminé 2e après un playoff face à Hideki Matsuyama.

Une compétition pas comme les autres car elle est très festive et elle attire énormément de spectateurs (près de 450 000). Alors, remporter ce tournoi est une fierté. Rickie Fowler espère réellement remporter le Phoenix Open un jour et il garde espoir.

« Dès les premières fois où je l’ai joué, je savais que c’était juste une question de temps avant de gagner », a déclaré Fowler. « Je sais que je peux gagner ici« .

Il a terminé les deux premiers tours en 66 (-5) et le troisième en 67 ce qui lui permet de mener seul ce tournoi (+1). Il est resté concentré sur ce qu’il a fait à chaque instant pour pouvoir atteindre la victoire. 

Dès le premier jour il a montré sa motivation ! Il a réalisé le meilleur coup de la journée grâce à un superbe eagle (trou n°15 – par 5 – 232 yards).

À la fin des trois premiers tours !

Une avance qu’il n’a pas réussi à tenir jusqu’au bout.

Lors du dernier tour il a rencontré plus de difficultés et a terminé à 2 au-dessus du par. Les neufs premiers trous étaient dans l’ensemble corrects (2 birdies / 1 bogey) mais du trou n°15 au 17 il a enchaîné les bogeys. Cette performance le fait redescendre de 9 places. Il a donc terminé aux portes du top 10 (T11). Il gagne une place sur le classement de la FedExCup et se retrouve à la 18ème place (475 points).

Asian Tour : Lionel Weber un dernier tour qui lui coûte cher !

Ce week-end a eu lieu le Leopalace21 Myanmar Open que Lionel Weber a failli remporter. Cependant le dernier tour ne s’est pas déroulé comme les autres.

Lionel Weber, originaire d’Alsace, avait pour objectif de jouer sur le circuit asiatique, un circuit très exigeant. En 2013 il atteint son objectif, il devient golfeur professionnel et le premier français à être présent sur l’Asian Tour.

Pour son 2ème tournoi de la saison sur l’Asian Tour, Lionel Weber a su faire partie des meilleurs joueurs du Leopalace21 Myanmar Open. Dès le premier tour, il signe une carte de 68 (-3) qui le positionne à égalité à la 7e place. Ensuite, lors du second tour, il signe une carte de 69 ce qui lui permet de rester dans le top 10, également en 7e position. Puis, grâce à une concentration maximale, il termine son troisième tour avec une belle carte de 66 qui lui fait prendre la tête du classement en -10 ! 

Malheureusement le dernier tour n’a pas été un succès comme les précédents pour ce golfeur (72; +1). Il a enchaîné les bogeys (aux trous 2, 6, 7, 15) et un double bogey au trou n°13. Pendant ce temps-là, Paul Peterson, le vainqueur du tournoi, en a profité pour terminer sur une belle carte de 66.

Il n’a pas réussi à saisir l’opportunité de remporter ce tournoi. Le Français, qui était le seul représentant français en lice pour ce trophée, a fini à la 21ème place du classement.

Performance de Tiger Woods au Farmers Insurance Open !

Tiger Woods a fait son grand retour sur le PGA Tour ce week-end. L’ancien numéro un termine dans le top 30 du Farmers Insurance Open. 

Il a déclaré être « très heureux » ce dimanche après avoir pris la 23ème place en -3.

Revenons sur la performance de Tiger Woods à travers chaque tour… Passer ce cut était déjà une étape ultime pour lui. Une fois passé, direction les quatre tours et sans douleur. 

Jeudi, lors du premier tour il finit dans le par. Il a réalisé 3 birdies sur les trous n°6, 10 et 16 mais il a également effectué 3 bogeys. Le lendemain, il termine la journée à un coup sous le par. Bien parti sur les 9 premiers trous, il a rencontré des difficultés sur les 9 derniers, aucun birdies et il bloque sur le 13 avec un double bogey. Samedi a été sa meilleure journée du tournoi qu’il boucle en -2. Puis, lors du dernier tour, il se trouve de nouveau dans le par avec 4 birdies et 4 bogeys.

Putt manqué

Tiger Woods était très concentré lors de ce quatrième tour. Cependant, sur le 13, au moment de putter, l’intervention d’un spectateur l’a déconcentré et il a loupé son putt. Il a néanmoins réussi à se re-concentrer rapidement en faisant birdie sur le trou suivant.

Il continue sur sa lancée et termine sa dernière journée par un birdie sur un par 5. Voici un petit récapitulatif de ses débuts pour cette année 2018 à Torrey Pines lors du Farmers Insurance Open. De nombreux fans étaient présents pour voir en direct le grand retour de Tiger Woods et ils n’ont pas été déçus.

Sergio Garcia continue de briller 20 ans plus tard !

L’espagnol de 38 ans, Sergio Garcia, entame sa 20ème année en tant que golfeur professionnel. Il a remporté 33 titres depuis que son aventure a démarré en 1999.

Né le 9 janvier 1980, il lance ses premières balles à l’âge de 3 ans sous la direction de son père, Victor Garcia, puis 9 ans plus tard tout le monde savait qu’il allait être un joueur spécial. À l’âge de 15 ans il remporte un tournoi européen et à sa majorité il passe joueur professionnel. Il réussit très rapidement à faire partie des meilleurs. Et oui, dès sa première année de pro, en 1999, il a participé à pas mal de tournois et en a remporté deux (Linde German Mst et Murphy’s Irish O). Cela lui a permis d’obtenir le titre de Rookie de l’année Sir Henry Cotton.

La Ryder Cup, il l’a découverte dès sa première année en tant que pro ! Il avait réussi à se qualifier et cela jusqu’en 2016 (hormis en 2010).

Sergio Garcia enchaîne les victoires et les top 5… Comme tout grand joueur, il y a des moments forts qui marquent les esprits. Ce coup du haut d’un arbre, lors du tournoi Arnold Palmer Invitational, à Orlando, en fait partie.

Un coup spectaculaire en 2013 !

Un coup pareil on le l’oublie pas, n’est-ce pas ? Il avait déjà une belle carrière mais elle l’était encore plus après cela.

Fondation Sergio Garcia

Fondée en 2002 en Espagne, elle a pour but de contribuer à l’intégration sociale des enfants et des jeunes démunis, à travers les prestations d’assistance sociale et la pratique du sport comme activité de loisir. Elle est, depuis peu, en partenariat avec l’European Tour afin d’y accueillir l’Open d’Espagne 2016 et de récolter des fonds reversés à une association contre le cancer. 

2017 la meilleure année de sa carrière 

Trois titres sur l’European tour ! À commencer par l’Omega Dubai Desert Classic au mois de février. Puis en avril, il s’est imposé dans un playoff face à Justin Rose et a remporté son premier Masters à Augusta, ce qui a rendu son année si spéciale et unique. Souvenez-vous ! En fin de saison, il remporte l’Andalucia Valderrama Masters, organisé par sa propre fondation.

Et pour couronner le tout, il a été élu meilleur golfeur de l’année 2017, « Je suis tellement heureux de recevoir ce prix, et d’être nommé golfeur de l’année Hilton European Tour, face à de grands joueurs qui étaient sur la liste. C’est incroyable. »

« Je ne pouvais pas demander mieux comme début d’année »

Premier tournoi de l’année, première victoire ! L’année 2018 commence très bien pour Sergio Garcia grâce à sa victoire sur l’Asian Tour à l’Open de Singapour avec son nouveau sac CallawayAlors que lui réserve cette nouvelle année ?

Blessé, Brooks Koepka sera absent pendant 10 semaines

Le golfeur américain, Brooks Koepka âgé de 27 ans, s’est blessé au poignet gauche. Il semble avoir une déchirure partielle à un tendon.

Il a commencé à ressentir des douleurs il y a déjà quelques temps, cependant il avait quand même continué de jouer sur des grands tournois (Hero World Challenge et Sentry Tournament of Champions à Kapalua). Mais avec le temps la douleur s’est amplifiée et il a déclaré : « On dirait que quelqu’un me plante un couteau dans la main ».

La dernière fois qu’il a participé à un tournoi c’était lors du HSBC Champions.

S’il réussit à se rétablir dans les délais, c’est-à-dire d’ici 10 semaines, sa date de retour serait le 30 mars, soit le vendredi qui précède la semaine des Masters d’Augusta, mais rien n’est moins sûr. En attendant, il ne pourra donc pas participer au Phoenix Open & Pebble Beach. Ne pas pourvoir jouer est une déception pour lui, il l’a déclaré vendredi dans un communiqué de presse. Mais il ne doute pas de la capacité de ses médecins. Ce champion en titre de l’US Open n’a qu’une hâte, c’est de se rétablir au plus vite afin de revenir dans la course. Pour le moment il se trouve à la 8ème place mondiale et à la 29ème de la FedExCup.

Dubuisson absent sur l’Abu Dhabi Championship !

L’Abu Dhabi HSBC Championship a lieu ce week-end du 18 au 21 janvier. C’est le premier grand tournoi de l’European Tour. Les meilleurs joueurs vont s’y réunir, cependant l’absence de Victor Dubuisson interpelle.

 

En cette année de Ryder Cup, chaque tournoi a une importance particulière. Victor Dubuisson avait stipulé qu’il ne ferait plus l’erreur de rater des tournois en début de saison. Cela avait engendré une mauvaise saison pour lui. Il était motivé pour faire de cette saison une référence.

Alors, comment se douter que quelques jours avant le début, son nom n’allait plus apparaître sur la liste des engagés ? Pour le moment, nous ne savons pas quelles sont les raisons de son absence. Espérons tout de même que cette saison sera meilleure que la précédente car il avait sauvé sa carte de justesse en 2017.

 

Gary Stal prend sa place

 

 

Le Lyonnais de 25 ans, sera donc présent à Abu Dhabi pour tenter de remporter à nouveau ce trophée comme il l’avait fait il y a 3 ans. Une chance pour lui de rejoindre ce grand tournoi aux côtés de sept autres français : Alexander Levy, Grégory Bourdy, Romain Wattel, Matthieu Pavon, Grégory Havret, Mike Lorenza-Vera et Benjamin Hébert. La saison dernière n’a pas été facile pour Stal, il n’a réalisé qu’un top 20. 

 

 

Encore un autre Français !

C’est maintenant au tour de Raphaël Jacquelin d’intégrer la course ! Il est alors le neuvième français à y participer. Deux golfeurs ce sont malheureusement scratchés en ce mercredi 17 janvier. Ce Lyonnais, étant deuxième réserviste, a pu passer sur la liste des engagés.

Tiger Woods revient officiellement fin janvier !

Après avoir bien fêté son anniversaire en cette fin d’année 2017, Tiger Woods a annoncé sur Twitter qu’il était prêt à entamer la nouvelle année sur des tournois officiels du PGA Tour.

Il avait fait son retour lors du Hero World Challenge, où il était arrivé 9ème du classement. Cependant il s’agissait d’un tournoi non officiel. Il n’avait tout de même pas hésité à montrer sa compétitivité. Il va continuer à le faire lors du Farmers Insurance Open qui débutera le 25 janvier à Torrey Pines. C’est un endroit symbolique car il y a remporté des trophées à de nombreuses reprises dont 7 fois sur le PGA Tour. De plus, ça a été l’un de ses derniers tournois officiels auxquels il a participé la saison passée. 

Son retour est soutenu par Justin Thomas : « S’il reste en bonne santé, je pense vraiment qu’il aura une bonne année« .

 

Il enchaînera avec un autre tournoi, l’Omnium de la Genèse 2018 qui aura lieu du 12 au 18 février. Il n’y a d’ailleurs pas participé depuis 2006 ! Il tient également à y participer car c’est un tournoi qui est en lien avec sa fondation, mais pas seulement. En effet, Le Reviera Country Club est le golf où il a disputé son premier tournoi, en 1992, à l’âge de 16 ans.

« Je suis très heureux d’être de retour à Riviera », a déclaré Woods. « Je n’ai pas joué à Riviera dans un tournoi depuis très longtemps. Jouer dans un événement auquel j’ai participé en tant qu’amateur, en tant que junior et maintenant en tant qu’hôte du tournoi, sur l’un des sites les plus historiques de tout le golf, est un rêve devenu réalité.« 

« Older Entries