Catégorie: Actualités

La Française Céline Boutier triomphe !

Céline Boutier est une jeune femme de 24 ans, qui joue au golf depuis l’âge de 7ans. Devenue pro depuis peu de temps, elle n’a pas attendu avant de montrer ses performances.

Elle a effectué ses études dans l’Université de Duke, aux Etats-Unis durant lesquelles elle a été sacrée meilleure joueuse de l’école.

Venant du Paris Country Club, cette jeune femme est sur tous les fronts depuis qu’elle est amateure. Elle a fait partie de l’équipe de France et en était un excellent élément

En 2012, elle a remporté le titre de championne d’Europe et plusieurs autres médailles. Grâce à ses performances, elle a eu l’occasion de jouer sur 2 événements importants : Le British Open en 2013 et un an plus tard l’US Open. Elle a même été invitée à l’Evian Championship cette année-là.

Golfeuse professionnelle depuis seulement 1 an, elle a participé à 3 tournois sur le Ladies European Tour cette année : 

  • T11 au Fatima Bint Mubarak Ladies Open 
  • T6 au Hero Women’s Indian Open
  • 1ère du Sanya Ladies Open

C’est ce dimanche, en Chine, qu’elle a remporté sa première victoire, sur le Ladies European Tour lors du Sanya Open 2017. Elle a été leader de ce tournoi du début jusqu’à la fin. Grâce à sa magnifique performance elle obtient 2 ans d’exemption sur le LET et sa place à The Evian Championship 2018.

Une présence internationale

Effectivement la Rookie du LPGA a également un accès sur le Symetra Tour, qui est la 2e division du Tour Américain. Elle y a gagné 2 trophées cette année : Sioux Falls GreatLIFE Challenge et Self Regional Healthcare Foundation Women’s Health Classic. Cela lui permet d’entrer en 1ère division.

 

European Tour & LPGA : Joueur et joueuse de l’année 2017 !

Une fois la saison terminée, il est maintenant temps de déterminer quels sont les joueurs qui méritent de remporter le titre de joueur de l’année 2017. Ce titre se retrouve chez les hommes mais également chez les femmes.

 

Sur l’European Tour – Race to Dubaï

Jon Rahm est nommé vainqueur du tournoi DP World Tour Championship et est arrivé 3e de la Race to Dubaï.

Alors la première place de la Race to Dubaï 2017 revient à Tommy Fleetwood (pro depuis 2010). Il devient donc le numéro 1 des joueurs européens de l’année 2017 avec ses 24 participations au Tour Européen, durant lesquelles il a remporté 5,420,530€.

Cette année, il est sorti vainqueur de 2 tournois : Abu Dhabi HSBC Championship et HNA Open de France. Puis, il a pris la seconde position sur le WGC-Mexico Championship et le Shenzhen International. 

L’Anglais a de bonnes raisons d’être sacré pour ce titre.

 

Justin Rose a déjà remporté 2 « Race to Dubaï ». Il était sur le point d’y ajouter une nouvelle victoire, mais il va devoir se contenter de la deuxième position.

Sur le LPGA – Rolex

Ce n’est pas 1 mais 5 trophées qui ont été attribués ce dimanche à Naples lors du championnat CME Group Tour Championship. Pour ce qui est du tournoi, c’est Ariya Jutanugarn (-15) qui l’a remporté ! Ensuite, le prix d’1 million de dollar et le trophée Vare 2017 ont été remportés par Lexi Thompson. Puis le titre $$$ par la rookie Sung Hyun Park.

Pas 1 mais 2 titres de joueuse de l’année Rolex !

Pour la première fois dans l’histoire du LPGA Tour, il y a deux joueuses Rolex de l’année.  Sung Hyun Park et So Yeon Ryu terminent la saison à égalité à 162 points. Park est également entrée dans l’histoire en devenant la première joueuse depuis Nancy Lopez en 1978, à remporter les honneurs de Rookie et de « joueuse de l’année » en une seule saison.

RÉSULTATS DE LA SEMAINE : EUROPEAN TOUR, LET, PGA TOUR et LPGA

Découvrez les résultats de la semaine sur les 4 circuits: European Tour, Ladies European Tour, PGA Tour et LPGA.

European Tour – DP World Tour Championship

Le grand vainqueur de ce grand tournoi est l’Espagnol Jon Rahm. Sur le classement des 60 meilleurs joueurs de la Race to Dubaï, sélectionnés pour se rencontrer lors de ce tournoi, il était arrivé 3ème. C’est en signant une dernière carte de 67 et en finissant à -19 qu’il remporte la victoire, hier, à Dubaï.

Il est le premier joueur à remporter plusieurs épreuves de la série Rolex !

« Une semaine incroyable, je ne pourrais pas être plus fier de ce que j’ai fait cette semaine.[…] 

Je n’avais pas prévu d’être ici au début de l’année et je n’avais pas espéré le gagner, donc c’est un sentiment incroyable.

« 

, a déclaré Jon Rahm.

En deuxième position nous retrouvons le Thaïlandais APHIBARNRAT Kiradech puis l’Irlandais Shane Lowry prend la troisième place, en terminant tous les deux en -18.

Sergio Garcia et Justin Rose étaient à seulement un coup du podium. Il aurait suffi d’un birdie plutôt qu’un bogey sur le dernier trou pour Garcia.

Les français dans le TOP 15 !

Sur les 4 français qui ont participé à ce tournoi, 3 sont dans le top 15 : Victor Dubuisson, Mike Lorenzo-vera et Matthieu Pavon sont arrivés 13e position en -13. Un peu plus loin dans le classement on retrouve Alexandre Levy (-6) à la 36e place.

 

Ladies European Tour – Sanya Ladies Open

La semaine dernière nous félicitions la française Camille Chevalier, cette semaine nous pouvons être fiers de Celine Boutier !

Après être arrivée 6ème dimanche dernier au Hero Indian Women’s Open, la française en est sortie encore plus déterminée pour progresser.

Elle avait déclaré « Maintenant, les dernières épreuves vont me permettre de me préparer pour la saison prochaine sur le LPGA. J’espère jouer aussi bien dans les Majeurs l’an prochain !».

Alors, elle a très vite montré qu’elle était capable de remporter un trophée. Cette rookie du LET est fière de sa performance. Elle peut ajouter cette victoire à ses 2 autres trophées qu’elle a gagnés au Symetra Tour.

Coachée par Cameron McCormick, la golfeuse s’impose sur le Tour Européen et sur le Tour Américain.

PGA TOUR – The RSM Classic

Ce tournoi Américain a été remporté par Austin Cook avec un total de -19. Il est suivi par J.J. Spaun et Chris Kirk avec un score de -16.

Âgé de 26 ans, il avait seulement remporté un mini-tournoi en 2014. Alors, The RSM Classic est sa première victoire sur le PGA Tour.

Il a pris la tête du classement dès le vendredi avec un 62 et ne l’a jamais abandonné. Il n’a pas fait de bogey jusqu’au treizième trou du troisième tour, ce qui a amené Henley a déclarer : «Le rêve est fini. Cook a fait un birdie au trou suivant et a ouvert une avance de trois coups avant le dernier tour. »

En tout il compte 23 birdies contre 2 bogeys. Sur le tour 4, il enchaîne 3 birdies aux trous n°15,17 et 18 pendant que les 2 autres golfeurs arrivés sur le podium réalisent bogeys et double-bogeys.

 

LPGA – CME Group Tour Championship

Ce tournoi féminin, qui s’est déroulé à Naples, a eu besoin d’une prolongation afin de déterminer la gagnante. Puis, en -15 c’est la Thaïlandaise Ariya Jutanugarn qui a remporté la victoire (dernière carte de 67;-5). Puis 2 Américaines se sont placées sur le podium : 2e position pour Lexi Thompson et 3e position pour Jessica Korda.

Ariya Jutanugarn, qui était l’une des quatre joueuses à avoir mené la course, a réussi un birdie sur les six derniers trous pour remporter une victoire d’un coup et la prolongation à trois avec Lexi Thompson et Jessica Korda.

Thompson, qui a tenu une avance d’un coup sur les 71 trous, a malheureusement perdu cet avantage là sur le dernier trou. Elle a réalisé un bogey qui lui a coûté la victoire.

Tiger Woods : une année pleine de rebondissements

Il y a encore 2 mois de ça, on se demandait et espérait encore le retour de Tiger Woods dans la compétition. Aujourd’hui on peut confirmer le grand retour de l’ex n°1 mondial.

Revenons sur le parcours de Tiger Woods

Une santé fragilisée

Cela a commencé en 2008, Tiger Woods a multiplié les blessures, qui l’ont handicapé dans son jeu. Il a du subir des interventions chirurgicales et donc a dû faire une pause dans sa carrière. Malgré le retour du champion en 2015, il se retire de nouveau pour raison médicale.

Malheureusement les problèmes continuent cette année. En février dernier, il a subit une opération au dos, qui l’empêchait d’avancer dans sa carrière professionnelle.

Son arrestation n’arrange rien…

Le mois de mai qui a suivi, le golfeur le plus célèbre du monde a encore fait la une des médias. Non pas pour ses prouesses au golf mais plutôt à cause de son arrestation pour « conduite sous influence ». Cette affaire extra-sportive, avait fait beaucoup de bruit.

Une réelle reprise en 2017 ?

Tiger Woods, âgé de 41 ans, n’a pas perdu de vue son objectif pour cette année 2017, qui est de revenir à la compétition. Alors, il reprend petit à petit les entraînements.

Il n’hésite pas à partager son aventure sur Twitter : Il publie plusieurs vidéos où on le voit driver comme sur cette vidéo. 

 

Le retour du Roi !

Après 10 mois d’absence, il disputera le Hero World Challenge, qui aura lieu du 30 novembre au 3 décembre 2017, à Alabany aux Bahamas. The Hero est un événement de 18 trous, qui est géré par la fondation Tiger Woods.

Tout le monde attend ce moment, où il va taper sa première balle de la compétition. Cela signifiera officiellement son retour.

PQ3 : 1 jour avant les résultats finaux !

La finale des cartes européennes a débuté le 11 novembre et se termine le 16 novembre au Lumine Golf Club, en Catalogne. 9 Français disputent les PQ3 en Catalogne. Ils sont répartis sur 2 parcours : Hill Course & Lakes Course.

Quels Français y participent ?

Julien Quesne, Gary Stal et Joël Stalter venant de l’European Tour 2017. Puis, Robin Sciot-Siegrist qui vient du Challenge et les 5 « qualifiés » des PQ2 : Julien Brun, Mathieu Fenasse, Sébastien Gros, Amaury Rosaye et Antoine Rozner. 

 

Tour 1 :

Gary Stal est leader du premier tour de cette finale de PQ3. Il signe une carte de 64 (-7).

TOP 25 : On y trouve 2 Français, Antoine Rozner et Julien Quesne sont arrivés à la 19ème place, ex aequo, avec un score de 69 (-2).

Ensuite, Sébastien Gros 70 (-2) et Joël Stalter 70 (-1) terminent un peu plus bas, à la 35e position.

3 Français sont en T67 : Julien Brun et Robin Sciot-Siegrist en étant dans le par puis Amaury Rosaye en +1.

Et pour finir, en 90ème position nous avons Mathieu Fenasse 73 (+1).

Tour 2 :

Gary Stal prend la 4e position avec une carte de 71 (-1).

TOP 20 : Sebastien Gros 68 (-4) est à la 14ème place du classement. Un peu plus loin, nous avons Julien Quesne à la 32eme position avec un score de -2.

2 Français en T63 : Julien Brun et Mathieu Fenasse en étant dans le par.

4 Français se trouvent au dessus du par :

  • Joël Stalter +3 (T112)
  • Robin Sciot-Siegrist +4 (T124)
  • Amaury Rosaye +6 (T139)
  • Antoine Rozner +7 (T143)

Tour 3 : 

Gary Stal régresse en T13 avec un score en -1 et Julien Quesne qui obtient le même score, perd 3 places (T30).

Sebastien Gros arrive en T61 (-2) et Mathieu Fenasse en T50 (-3).

5 Français au dessus du par :

  • Robin Sciot-Siegrist à la 110e place
  • Julien Brun : 118e position
  • Joël Stalter et Amaury Rosaye qui arrivent en T132 avec 6 au dessus du par.
  • Antoine Rozner est le dernier Français lors de ce tour. Il finit en T146 en étant à 10 au dessus du par.

Tour 4 :

3 Français ont régressé dans le classement des PQ3 : A commencer par Gary Stal qui perd encore une place en se retrouvant en T15. Mathieu Fenasse descend en T75 (-20) avec un score de +2. Puis Julien Brun qui se trouve en T40 et +9 au dessus du par.

Ils sont 5 à avoir progressé : 

  • En 25e position Julien Quesne (69).
  • Sebastien Gros (67;-4) se trouve à la 35e place.
  • Avec une carte de 68(-4) Antoine Rozner est en T128 (+19).
  • Robin Sciot-Siegrist (T103) remonte de 6 place dans le classement. 
  • En étant dans le par Amaury Rosaye se retrouve en T127 (+5).

Joël Stalter, +1 sur ce tour, n’a pas bougé.

 

74 joueurs passent le cut. Parmi eux 3 Français : Gary Stal, Julien Quesne et Sebastien Gros.

Tour 5 :

  • Sebastien Gros était à 4 en dessous du par. Il réalise un eagle dès le 2e trou de ce 5e Tour !
  • Julien Quesne se retrouve à -2, avec 3 birdies et 1 bogey au trou 5.
  • Gary Stal, qui mené la compétition au début se trouve dans le par. (Double Bogey au trou 9 et Bogey au trou 12)

 

Tour 6 à venir…

DP World Tour Championship : l’événement tant attendu !

Le prestigieux tournoi international DP World Tour championship se prépare en vue de sa neuvième édition. Il se déroulera à Jumeirah Golf Estates du jeudi 16 au dimanche 19 novembre.

Considéré comme l’un des événements les plus attendus de la saison, le championnat DP World Tour accueille 60 golfeurs. Pas n’importe lesquels, les 60 meilleurs joueurs du classement Race to Dubai de l’European Tour.

Et oui,  ces derniers ont gagné leur place en raison de leurs performances, à travers une longue saison (47 tournois). 

Le gouvernement de Dubaï va jouer un rôle clé dans le bon déroulement du Championnat.

Ce tournoi est organisé sous le patronage de SS Sheikh Hamdan Bin Mohammed bin Rashid Al Maktoum.

Etant donné que 65.000 spectateurs sont attendus pendant la semaine de l’événement, il est nécessaire qu’il y ait une bonne sécurité.

Depuis 2009, il prend en charge certains services et la logistique du tournoi, tels que la police et la sécurité, le contrôle du trafic, la santé et la sécurité, le soutien médical, l’accès et les procédures d’évacuation d’urgence.

Alors, des organisations telles que la police de Dubaï, le service d’ambulance, le secourisme et d’autres encore sont essentielles pour assurer le bien-être et la sécurité des visiteurs.

« Nous tenons à remercier toutes les institutions du gouvernement de Dubaï pour leur soutien continu qui permet au tournoi de continuer à fonctionner aussi bien commandé que possible », a déclaré Nick Tarratt, directeur European Tour International.

 

4 Français se situent dans les 60 meilleurs joueurs de la Race to Dubai et vont alors participer au DP World Tour championship :

  • Alexandre LEVY (19e) 
  • Mike LORENZO-VERA (37e) 
  • Victor DUBUISSON (38e) 
  • Matthieui PAVON (52e) 

 

Suivez à partir de jeudi, les résultats du championnat sur l’European Tour !

La journée des vétérans : hommage aux golfeurs

11 novembre 2017, une journée pour rendre hommage aux vétérans.

N’oublions pas les paroles d’Arnold Palmer… 

Il a servi dans la garde côtière des États-Unis de 1951-53. Palmer, lors de son service, a pris en maturité et il l’avait exprimé pour partager son point de vue sur cet engagement.

 

 

«Les connaissances que j’ai acquises, la maturité que j’ai acquise dans la Garde côtière étaient incroyables. Cela m’a mûri », a déclaré Palmer. « Cela a fait de moi une meilleure personne pour le monde et je le crois fermement. L’armée ce ne sont pas seulement des restrictions et des devoirs militaires. C’est un apprentissage et il est très important que les jeunes aient l’occasion d’apprendre et de se connaître un peu mieux et je crois que l’armée aide à mettre cela dans la bonne perspective. »

 

#VeteransDay2017

 

Voici un souvenir de Sam Snead, qui a rejoint la marine américaine pour servir durant la Seconde Guerre mondiale.

Après ce championnat de la PGA 1942, plusieurs légendes du golf ont rejoint le service. Parmi eux: Ben Hogan (armée de l’air Corp), Jim Turnesa (US army), Lloyd Mangrum (US army), Jimmy Demaret (Marine) et Sam Snead.

Sam Snead a servi dans la Marine pendant 2 ans (1942-1944), juste après avoir remporté son premier majeur.

Sur les réseaux sociaux, des messages rendent hommage :

Y compris Tiger Woods qui a remercié tous les anciens combattants par le biais de ce message.

 

 

RÉSULTATS DE LA SEMAINE : EUROPEAN TOUR, LET, PGA TOUR & LPGA

Découvrez les résultats de la semaine sur les 4 circuits: European Tour, Ladies European Tour, PGA Tour et LPGA.

EUROPEAN TOUR – Nedbank Golf Challenge 

Lors de ce tournoi, en Afrique du Sud, un français s’est placé sur le podium.

Classement :

  1. Branden GRACE – 11 : incroyable dernière carte de 66 (-6)
  2. Scott Jamieson – 10
  3. Victor Dubuisson – 9
Beaucoup de positif pour Dubuisson !

Dubuisson a tout de même bien défendu sa place sur le podium. Il réalise un birdie au trou n° 10, mais les choses se compliquent par la suite à cause du vent.

En terminant à la 3ème place, il empoche près de 400 000 points pour la Race to Dubai et pointe donc au 38e rang (+35). De plus, le ticket DP World Tour Championship est validé ! Il aura lieu la semaine prochaine dans les Émirats.

Autres Français…

Top 20 pour 2 français : Benjamin Hebert et Matthieu Pavon en -1.

Puis avec 3 au-dessus du par nous avons : Grégory Bourdy, Mike Lorenzo-Vera et Alexander Levy.

 

LADIES EUROPEAN TOUR – Hero Women’s indian Open

Et oui c’est bien la Française Camille Chevalier qui remporte la victoire !

Le début du jeu ne définit jamais la fin !

Michele Thompson a démarré avec trois coups d’avance sur la Française. Cependant, sur les 9 derniers trous, l’Américaine réalise des bogeys tandis que la Française enchaine les birdies. Concentrée, elle en réalise cinq aux 11, 12, 14, 17 et 18ème trous.

Camille Chevalier s’est battue sans relâche pour décrocher ce superbe trophée et signer une dernière carte de 67 (-5).

Une belle récompense, pour une belle victoire !

Grâce à sa superbe performance, elle remporte une exemption de deux ans sur le LET, un chèque de 51 637,35 euros, ainsi qu’une 17e place provisoire à l’ordre du mérite. 

« Je suis tellement heureuse ! Je ne suis qu’une rookie, et je viens de gagner un tournoi… C’est incroyable ! », déclare-t-elle.

Autres Françaises…

Céline Boutier prend la 6ème place en -7. Sa dernière carte de 70 (-2) réalisée lors de ce tournoi est tout de même son meilleur résultat sur l’European Tour.

Ensuite nous avons, Valentine Derrey (-4) qui prend la 13e place. Puis plus bas dans le classement nous retrouvons 5 autres françaises :

  • Isabelle Boineau est classée à la 38e place
  • Anne-Lise Caudal est 42e du classement
  • Agathe Sauzon (72) et Ariane Provot (74) prennent la 44e position  
  • Justine Dreher (76) est à la 52e place.

 

PGA TOUR – OHL Classic at Mayakoba

Tournoi interrompu, par une journée pluvieuse…

Les golfeurs qui se disputent le trophée à Cancùn, étaient encore sur les lieux ce lundi matin, à cause du mauvais temps.

Après 2 tours, voici les golfeurs en tête de classement :

  1. Patton Kizzire
  2. Rickie Fowler
  3. Charles Howell III

Etant donné les circonstances, ils ont dû arrêter de jouer dès le début du 3ème tour. Ils ont alors joué ce matin afin de déterminer le classement final, sur un total de 36 trous à jouer.

«On a été quelquefois réveillés par les orages cette nuit. On a essayé de dormir le plus possible, mais la première alarme a sonné à 5 heures du mat’», dit Rickie Fowler.

Et c’est bien Patton Kizzire qui remporte le trophée, en conservant sa place de numéro 1 qu’il avait acquise après les 2 premiers tours.

 

LPGA – BLUE BAY LPGA

C’est en Chine que s’est joué ce tournoi féminin. Sur le podium nous retrouvons la présence de 3 pays différents :

  1. Shanshan Feng remporte ce trophée à domicile
  2. Moriya Jutanugarn : la Thaïlande prend la seconde position
  3. Megan Khang : les Etats-Unis qui prennent la dernière place du podium

Malgré quelques difficultés (2 bogeys lors du dernier tour), Shanshan Feng a fait tout ce qu’elle devait pour gagner, encore une fois, sur le circuit de la LPGA, devenant ainsi la première golfeuse à revenir deux fois de suite en 2017 et à se classer numéro 1 au classement Rolex.

La victoire à la Blue Bay LPGA dans son pays d’origine a été bien accueillie par ses collègues golfeuses chinoises, qui l’ont arrosée d’eau au 18e trou.

Son objectif est de devenir la première golfeuse de Chine à monter au sommet du classement mondial du golf.

« Je suis vraiment, vraiment excitée et très fière de moi et je pense que c’est spécial parce que j’ai gagné ce tournoi pour devenir la n°1 mondial. J’ai fini première en Chine, donc j’ai réellement revendiqué la place de n°1 mondial devant les gens à la maison », a déclaré Feng à l’issue du tournoi.

 

Focus sur Gary Player, la légende du golf, devenu architecte et organisateur !

Le Nedbank Golf Challenge a débuté hier au Gary Player Country Club de Sun City en Afrique du Sud. Chaque année, ce tournoi comptant pour l’European Tour attire les foules et les meilleurs joueurs du Tour : Ian Poulter, Tommy Fleetwood, Alex Noren, Matthew Fitzpatrick pour ne citer qu’eux. Un homme est à l’origine de ce tournoi, Gary Player, la légende aux 9 majeurs !

La naissance du prodige 

Gary Player est né le 1er novembre 1935 à Johannesburg. Il est issu d’un milieu pauvre et est le plus jeune d’une famille de trois enfants. Lorsqu’il a 8 ans, il perd sa maman atteinte d’un cancer. Son père réussit plus tard à obtenir un prêt qui financera l’équipement de son fils. C’est en devenant l’assistant d’un pro de golf, Jock Vervey, qu’il commença donc assez tard à jouer au golf sur le parcours de Virginia Park Golf. Il passera pro en 1953 avec un seul objectif en tête : dépasser son idole Ben Hogan et devenir le meilleur joueur du monde.

Sa renommée est telle que lorsqu’on évoque son nom on ne peut s’empêcher de penser aux années 1960 lorsqu’il composait avec Jack Nicklaus et Arnold Palmer le fameux « Big Three ». 

Une incroyable carrière

Il était important de faire un point sur l’enfance de Gary Player pour cerner un peu mieux le personnage. Après le décès de sa maman le jeune Gary se retrouvait souvent seul car son père travaillait à la mine. 

Son surnom de « Black Knight » vient du fait qu’à ses débuts il ne s’habillait qu’en noir, ce qu’il continua par superstition.

Se souvenant par quelles étapes sa famille était passée, Gary Player savait pertinemment que pour atteindre son but il devrait s’entraîner tous les jours jusqu’à épuisement. Ses séances d’entraînement sont entrées dans la légende. En effet on raconte qu’à la fin de chaque journée, il ne cessait son entrainement qu’une fois avoir réussi cent sorties de bunker dans le trou !

En plus d’améliorer son swing et son petit jeu, Gary Player passait énormément de temps à muscler son corps car pour lui la santé et la passion du golf sont des choses fondamentales pour réussir dans ce sport. 

A force de travail et d’entrainement, Gary Player remporta 163 victoires. Parmi celles-ci on dénombre 9 victoires en Majeur ce qui le classe à la 4ème position des joueurs les plus titrés.

– Masters en 1961, 1974 et 1978

– Open Américain en 1965

– Open Britannique en 1959, 1968 et 1974

– USPGA en 1962 et 1972

Il a été le premier non américain à remporter le Masters et à égaler son idole Ben Hogan avec ses 9 titres majeurs. Enfin, il fait partie du club très fermé des joueurs ayant réussi le Grand Chelem durant leur carrière : Gene Sarazen, Ben Hogan, Gary Player, Jack Nicklaus et Tiger Woods. 

Une belle reconversion

Sachant qu’il ne pourrait pas jouer au meilleur niveau toute sa vie, le Black Knight a commencé à dessiner des golfs dès le début des années 1980. Ce sont aujourd’hui plus de 300 projets, répartis dans 35 pays et sur les 5 continents qui ont abouti.

En France on ne dénombre que 2 golfs créés par Player : le Château de Taulane et le Gassin Golf and Country Club. La majorité de ses projets ont été réalisés aux Etats-Unis et en Afrique du Sud. Gary Player est aussi très actif dans les pays émergents comme la Chine (10 golfs), l’Indonésie (6 golfs), le Maroc (4 golfs) et la Bulgarie (3 golfs).

Teaser du Nedbank Golf Challenge organisé par ses soins :

Une petite compilation pour retrouver les moments et les facettes de la carrière de ce joueur unique : 

Pour conclure cette formidable carrière, Gary Player, actuellement âgé de 82 ans, vient d’être intronisé au South African Hall of Fame qui récompense les grandes stars sud-africaines.  

PQ2 : Le point sur les français qualifiés pour la session finale !

4 français sont déjà assurés d’aller disputer les PQ3 la semaine prochaine en Catalogne. Parmi eux, Amaury Rosaye, Julien Brun, Sébastien Gros et le membre de la TEAM GOLF PLUS, Antoine Rozner. Mathieu Fenasse et Franck Daux ont encore la possibilité de se qualifier avec un dernier tour aujourd’hui au Panoramica Golf !

L’Espagne, une étape clé !

Nous savons tous, en tant que connaisseurs de ce sport, à quel point les enjeux de décrocher une carte sur l’European Tour sont importants. Il y a bien sûr l’aspect économique avec des tournois aux dotations importantes et des sponsors toujours plus nombreux lorsqu’il s’agit de l’élite européenne. Il y a également un aspect important à prendre en compte : la visibilité. Avec une médiatisation conséquente, les joueurs sont plus aptes à montrer toute l’étendue de leur talent et ainsi se dévoiler aux yeux du grand public. 

Cette saison, le deuxième tour des qualifications se déroulait en Espagne sur 4 parcours différents, et ce sont 85 joueurs qui se qualifient pour les PQ3 : 

  • Le Desert Springs Golf Club d’Almeria (22 premiers sont qualifiés)
  • Le Campo de Golf El Saler de Valence (21 premiers sont qualifiés)
  • Las Colinas Golf & Country Club d’Alicante (21 premiers sont qualifiés)
  • Panorama Golf & Sport Resort de Castellon (21 premiers sont qualifiés)

 

23 français étaient engagés en début de semaine dernière et seulement 4 d’entre eux sont assurés d’aller au PQ3 : 

  • Amaury Rosaye termine 13e au Desert Springs Golf Club avec un -9 total
  • Julien Brun termine 13e à El Saler avec une carte totale dans le par.
  • Sébastien Gros se classe 10e à Las Colinas avec un -9 total.
  • Antoine Rozner finit à un coup du vainqueur avec un très bon -16 total à Las Colinas également. 

Avec un dernier tour aujourd’hui à Castellon, 3 français peuvent encore croire en leur qualification : 

  • Franck Daux actuellement 9e avec -9.
  • Mathieu Fenasse également 9e avec -9.
  • Alexandre Daydou est 29e avec -5.

La déception des rendez-vous importants !

Si certains ont déjà la tête au prochain tour, certains de nos bleus rentrent chez eux : 

  • Damien Perrier échoue à un coup de la place qualificative (24e) à Almeria.
  • Jérôme Lando-Casanova, Thomas Perrot et Edouard Dubois loupent le coche à Valence.
  • Romain Langasque et Victor Riu échouent à Alicante et joueront sur le Challenge Tour la saison prochaine.

La finale des carte dès samedi !

Tous les qualifiés commenceront la finale des cartes (PQ3) dès samedi au Lumine Golf Club dans la province de Tarragone où ils retrouveront d’autres français déjà inscrits : 

  • Joël Stalter, Julien Quesne et Gary Stal qualifiés via le Tour Européen.
  • Robin Sciot-Siegrist et Victor Perez qualifiés via le Challenge Tour.

Cette finale se jouera sur 108 trous, c’est à dire 6 journées. A l’issue de la dernière journée, les 25 premiers au classement général seront qualifiés pour jouer sur l’European Tour la saison prochaine.

Nous souhaitons le meilleur à nos français en lice et plus particulièrement à Antoine Rozner ! 

 

« Older Entries