Rédigé par 20 h 17 min Actu du jour, Carrousel, Open de France

3e Tour : Jaidee(-8) prend le large, Decottignies Lafon 1er français

Thongchai Jaidee (-8) se retrouve seul en tête à l’issue de ce 3e tour, suivi par Rory McIlroy et Jeunghun Wang à -6.

Sous un temps légèrement plus clément que la veille, avec un vent omniprésent et des positionnements de drapeaux compliqués, peu de joueurs ont réussi à dompter le Golf National. Thongchai Jaidee (-8) se retrouve seul en tête à l’issue de ce 3e tour, suivi par Rory McIlroy et Jeunghun Wang à -6. 

Jaidee, Monsieur propre

Thongchai Jaidee semble vraiment à l’aise sur l’exigeant parcours de l’Albatros puisqu’il signe sa troisième carte sous le par lors de ce 3e tour. Une carte remarquable puisque le Thaïlandais n’a concédé aucun bogey. Avec une carte de 68 (-3) aujourd’hui, il compte désormais 2 coups d’avance sur Jeunghun Wang et Rory McIlroy avant d’entamer le dernier tour. S’il maintient la cadence qu’il impose depuis le début du tournoi, cela pourrait bien être sa première victoire cette année sur l’European Tour, la 8e de sa carrière. 

Wang et McIlroy en embuscade

Trahi par son driving et son petit-jeu, Rory McIlroy a vécu un aller plus que compliqué, sous l’oeil médusé des spectateurs. Le Nord-Irlandais a bouclé son aller en 40 (+4), se retrouvant à 8 coups de la tête, mené par le prodige Jeunghen Wang. Non affaibli pour autant, le 4e mondial a effectué un retour canon, s’offrant presque à chaque fois de belles occasions de birdies. Un retour en -5 lui permet de recoller à la 2e place. 

Le jeune Wang, double vainqueur sur l’European Tour a livré un aller de grande classe, rentrant 4 birdies pas forcément évidents. Le Sud-Coréen, à -9 avant d’entamer le retour, comptait 3 coups d’avance sur ses poursuivants. Malmené par le vent, il n’a pas réussi à conserver son avance, concédant 3 bogeys sur les 9 derniers trous.

L’allemand Martin Kaymer a rentré une superbe sortie de bunker au 14 (par 5) pour rester dans le coup. Une carte de 68 (-3) entachée seulement de 2 bogeys lui permet de se positionner en 5e position. 

” Hier, j’ai sauvé quelques bon pars ce qui m’a permis de rester dans le coup aujourd’hui. Gros bonus sur le par 5 du 14 où je rentre ma sortie de bunker pour claquer un eagle. “

Le vainqueur de l’édition 2015, Bernd Wiesberger est toujours dans le coup. Sera-t-il le 6e joueur de l’histoire de l’Open de France à gagner 2 fois de suite ?

Lee Westwood (67) a signé la meilleure carte de la journée pour partager la 5e position avec Alex Noren, Joost Luiten, Martin Kaymer et Brandon Stone. 

Dubuisson et Ilonen explose en vol

Le numéro 1 Français Victor Dubuisson a vécu une des journées les plus sombres de sa carrière sur le circuit européen. Le Cannois, totalement déréglé au drive (3/14 fairways touchés) a subi le parcours de bout en bout. Deux bogeys sur l’aller lui auront suffi à le sortir de sa partie.

Malgré un 3e birdie réalisé aujourd’hui comme hier et jeudi au 10, Dubuisson a connu un retour tragique. Deux double bogeys consécutifs au 12 et au 13, suivi par un étrange quintuple bogey où sa première balle, apparemment perdue, est retrouvée un peu plus tard dans le rough près du green. Une situation qui lui a valu de dropper une 2e balle qu’il envoie dans l’eau par deux fois. Comme une envie de déchirer sa carte calamiteuse de +11 (82) au moment de la signer. Dubuisson se retrouve au fond du classement à +13 avant le dernier tour.

Retrouvez l’intégralité du classement de l’Open de France à l’issue de ce 3e tour.

Dans le groupe de tête avant d’entamer ce 3e tour, Mikko Ilonen a été en difficulté sur son jeu long durant tout le parcours. Avec seulement 7/14 fairways touchés, les roughs épais de l’Albatros lui ont fait défaut. Le Finlandais a sans doute laissé filer sa chance de victoire en signant cette carte de 75 (+4). 

Un seul Français sous le par

Ce 3e tour aura été une journée plutôt compliquée pour nos Français. Seul Romain Wattel a réussi à signer une carte sous le par (69). Il revient de loin au classement en grappillant 37 places pour se positionner 22e à +1.

” …Satisfait bien sûr, de jouer sous le par, pour ce troisième tour. Les choses se sont bien mises en place dès le début. Il faut dire que les conditions étaient bonnes ce matin, avec peu de vent et des greens souples. “

La révélation de cet Open de France côté tricolore s’appelle Mathieu Decottignies-Lafon. S’il a de quoi avoir d’énormes regrets sur sa fin de parcours, le jeune espoir de 23 ans a connu des hauts et des bas en ce 3e tour mais a prouvé qu’il avait ici sa place.

Parfaitement lancé sur les 6 premiers trous où il place 3 birdies, il termine son aller en -1 sous le par, en embuscade derrière les joueurs de tête. Mathieu a même occupé la 2ème place au départ du 13, avant de s’écrouler en envoyant par deux fois sa balle dans l’eau au 15 et au 18, qui lui coûtera deux double bogeys.

Romain Langasque s’est accroché malgré des conditions de jeu difficiles. Après un bon aller conclu sur deux birdies, c’est le retour qui le pénalise avec trois bogeys et un double sur le 15. 

” Je sais que je suis là pour apprendre et pour engranger de l’expérience. C’est ce que je fais. “

Au contraire de Grégory Bourdy qui signe trois fois 3 putts, Julien Quesne s’est réconcilié avec son putting pour rendre une carte dans le par. 

Mauvaise journée en revanche pour Adrien Saddier qui, malgré un jeu bien réglé , a loupé quelques coups qui lui ont été fatals : 2 double bogeys et un triple pour finir la journée à +4 au total. (+6 aujourd’hui)

En bref

  • Andy Sullivan finit en apothéose en rentrant une approche de 168m vent contre au 18 pour eagle. 
  • La dernière fois que Dubuisson avait rendu une carte semblable, c’était à l’Irish Open en Mai 2015 (84). 
  • On s’était habitué à un trou en un par jour durant cet Open, malheureusement aucun exploit de ce genre n’a été réalisé aujourd’hui. 
  • Les 3 dernières fois que Rory McIlroy a partagé la tête après 36 trous, il a toujours gagné. 
(Visited 7 times, 1 visits today)
Close