Charl Schwartzel remporte le Valspar en playoff

Charl Schwartzel remporte le Valspar en playoff

Cinq ans après son premier titre sur le PGA Tour, Charl Schwartzel remporte le Valspar Championship, ce week-end, en battant Bill Haas dès le premier trou de playoff. Ryan Moore termine seul en troisième position, sans rendre de score au dessus du par de toute la semaine.

Et pourtant, la victoire n’était pas gagnée d’avance pour le Sud-Africain qui entrait au départ du dernier tour avec 5 coups de retard alors que Bill Haas était leader la veille. 

Avec une carte finale de 67 (-4), Schwartzel termine le tournoi à -7 ex aequo avec Haas. Dès le premier tour de playoff, le Sud-Africain l’emporte avec un par et gagne ainsi sa 15ème victoire en tant que professionnel, sa deuxième sur le PGA Tour – après les Masters 2011.

Après cette victoire, les quatre derniers champions de Masters – Charl Schwartzel, Adam Scott, Bubba Watson et Jordan Spieth, ont tous remporté un tournoi du PGA Tour cette saison.

« Je pense que l’objectif de tout golfeur est d’éviter les bogeys » (Schwartzel)

Alors que Charl Schwartzel avait encore trois coups de retard, il réalise un magnifique putt pour birdie d’environ 20 mètres au trou N°13, suivi d’un birdie au trou suivant et d’un deuxième putt pour birdie décisif au trou N°17.

Le Sud-Africain rend la meilleure carte finale de 67 (-4) et remporte le tournoi dès le premier trou de playoff quand Haas concède un bogey. Il remporte son troisième tournoi sur les 6 derniers joués depuis décembre, les deux derniers étant en Afrique du Sud

« J’avais besoin de de gagner ce tournoi. Aujourd’hui, ça a été très difficile de jouer. On s’épuisait juste pour faire des pars et garder la balle en jeu. Je devais tout donner sur le week-end, aux moments les plus importants ».

Bill Haas reste positif quant à sa seconde place. « Charl avait en tête de réaliser un super score. Et il l’a fait, malgré les difficultés. J’avais ça en tête également. ‘Si je suis dans le par, je gagne’. Mais je ne vais pas m’apitoyer sur mon sort. Charl mérite sa victoire ».

La victoire a vraiment glissé entre les doigts de l’Américain quand il concède un bogey sur le trou N°16 alors que Charl réussit ses deux birdies. « Ce genre de choses arrive », s’est exprimé Haas au sujet des deux birdies gagnants de son concurrent. « C’est ce que font les vainqueurs. Les vainqueurs ne concèdent pas de bogeys sur deux de leurs quatre derniers trous ».

Lee McCoy, « Vous n’imaginez pas le plaisir que j’ai eu à jouer »

Lee McCoy peut lui aussi être fier de son jeu. Le joueur de 22 ans, en dernière année d’étude, a grandi près d’Innisbrook et a fait honneur à son premier sponsor. Le golfeur amateur a joué le dernier tour aux côtés de Jordan Spieth comme un pro pour prendre seul la 4ème place du tournoi (-4).

S’il avait été joueur professionnel, McCoy aurait remporté 292 800$. « Vous n’imaginez pas le plaisir que j’ai eu à jouer. J’étais sur mon parcours natal et, dimanche, j’ai pu jouer aux côtés du meilleur joueur du monde. Il a été un parfait gentleman toute la journée. C’était vraiment très spécial pour moi ». 

Jordan Spieth n’a pas réussi à défendre son titre. Il s’est laisser distancer dès le premier tour et n’a jamais réussi à reprendre du terrain. Malgré un troisième tour encourageant, il concède un bogey au trou N°2 et un double-bogey au trou N°8. Avec une carte finale de 73, il termine le tournoi à la 18ème place à 7 coups du premier. Malgré tout, Jordan Spieth n’a pas pu s’empêcher d’applaudir McCoy à la fin de son tour. 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.