L’Albatros fait peau neuve

Contrairement aux pelouses de l’Euro 2016 de Football qui font couler beaucoup d’encre, l’Albatros a subit un petit lifting en vue de la Ryder Cup 2018.

Dans la foulée de l’Open 2015, les engins de chantier ont pris la place du grand public. L’objectif de ces travaux, qui se sont achevés en avril, était de répondre aux exigences de l’événement majeur que constitue la Ryder Cup, mais également d’inscrire le Golf National parmi les golfs les plus modernes et exemplaires en matière de gestion de l’environnement.

« Le travail réalisé sur le parcours est fabuleux. Un des objectifs était de pouvoir jouer même par forte pluie, il est largement atteint. Certes, le parcours présente des traces des travaux sur certains fairways, mais c’est inévitable, il faut du temps à la nature pour réparer tout ça. »

 

Jean Van de Velde, Directeur de l’Open de France

Parmi ces travaux, les plus notables concernent les évolutions apportées au dessin du parcours. Des modifications ont ainsi été apportées sur certains greens. Celui du trou numéro 1 a été raccourci et aplani, celui du 16 redessiné. Le trou numéro 11 a, quant à lui, fait l’objet de changements significatifs, puisqu’il dispose désormais d’une pièce d’eau permanente, d’un nouveau départ et de deux bunkers défendant le green.

Un autre gros travail a été mené sur le drainage, les systèmes d’arrosage, les bunkers, les abords des fairways et des pièces d’eau. Les 43 bunkers du parcours ont d’ailleurs tous été rénovés, et remodelés pour certains, afin d’être toujours visibles du départ pour les joueurs. Les tertres de départ des trous numéro 5, 7, 11 et 16 ont également été aplanis afin de proposer un axe de jeu différent. Enfin, le rough a été changé sur l’ensemble du parcours. 

Quand on sait que la difficulté d’un parcours ne tient pas forcément à sa longueur, mais plutôt à la vitesse de ses greens et à l’épaisseur de ses roughs, les organisateurs ont maintenant en main de quoi rendre le parcours plus ou moins difficile. Comme le confirme Rory McIlroy, 4ème au classement mondial et star de cette 100ème édition :
« l’Albatros est un parcours ferme et rapide qui peut offrir des conditions de jeu délicates. C’est un très grand test de golf ». Reste à savoir si les joueurs vont réussir a dompter ce nouveau monstre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.