La vie des stars : Paige Spiranac parle de cyberharcèlement, Stenson avec des handigolfeurs

Alors que les meilleurs mondiaux s’affrontent dès aujourd’hui sur les terres du Scottish Open, certaines de nos starlettes golfiques ont préféré s’adonner à de nobles causes.

Paige Spiranac sensibilise des enfants au cyberharcèlement.  

Le cyberharcèlement et Paige Spiranac c’est une histoire qui ne date pas d’hier. L’instagrameuse au million d’abonnés en a elle-même souffert l’année dernière après avoir participé à son premier tournoi LPGA en tant que golfeuse professionnelle. 

Elle avait alors fondu en larmes et avait expliqué avoir « souffert de dépression, parce que, à 22 ans, tu as l’impression que tu ne vaut rien. » 

Depuis, la golfeuse aux courbes affinées a fait du harcèlement son cheval de bataille. C’est donc sans surprise qu’elle a sensibilisé, cette semaine, des enfants à ce fléau. Elle dit être passionnée par « le fait d’aider les autres », et poursuit toujours son rêve de pouvoir faire du golf son métier. 

Si vous souhaitez aller plus loin sur le sujet, et que vous comprenez un minimum la langue de Shakespeare, Paige Spiranac a réalisé une FAQ poignante sur sa chaîne YouTube. Elle explique notamment son parcours et son histoire avec le cyber harcèlement. 

Henrik Stenson joue au golf avec des handigolfeurs 

Mais Paige Spiranac n’a pas le monopole de la bienfaisance. Henrik Stenson s’est lui adonné à une toute autre activité, tout aussi noble. 
Le numéro 7 mondial s’est rendu dans le golf suédois Barsebäck golf & country club pour y effectuer des entraînements avec des handigolfeurs. 

On apprend également via le post instagram ci dessous que le golfeur aurait une association/fondation dédiée à cette cause : la « Henrik Stenson Handicamp ».

Et vous ? Connaissez-vous d’autres golfeurs ou golfeuses traitant de causes nobles comme celles-ci ? 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.