Rédigé par 9 h 25 min Actualités, Carrousel

Trou N°17 du TPC Sawgrass, les joueurs racontent

Le trou N°17 du TPC Sawgrass ne manque pas d’attrait. Beaucoup de joueurs n’ont aucun mal à trouver le green sur ce Par 3 mais les pénalités sont sévères pour ceux qui ratent leur coup. Plusieurs joueurs racontent.

Le trou N°17 du TPC Sawgrass, parcours du Players Championship, ne manque pas d’attrait. Beaucoup de joueurs n’ont aucun mal à trouver le green sur ce Par 3 mais les pénalités sont sévères pour ceux qui ratent leur coup. Même si les birdies sont monnaie courante, les double-bogeys ne sont pas si rares. 

Bubba Watson,”le trou N°17 du TPC Sawgrass ne m’a pas d’un bon œil”

“Je l’ai joué bien au dessus du par. Les premières années où vous jouez là bas, vous entrez dans l’ambiance, vous êtes gonflés à bloc alors la balle atterrit un peu trop loin. J’ai tapé des sand-wedges au dessus du green. Je ne rate pas le green sur les côtés, je suis toujours trop court ou trop long”. 

“Ces dernières années, je me suis amélioré. Je suis plus constant, j’essaye de m’habituer à l’adrénaline. C’est un trou super pour les fans. Ils peuvent nous applaudir, nous huer, crier… c’est un trou super”.

Justin Rose, “Le trou N°17 est simple uniquement pendant les entraînements”

“Le trou N°17 du TPC Sawgrass est l’un des plus faciles que nous jouons dans l’année… mais uniquement le mardi et le mercredi. Le jeudi, quand vous avez les cartes de score entre les mains, ça commence. Vous sentez votre cœur battre plus fort quand vous arrivez au départ du trou. Il faut s’y préparer”.

“Ce parcours est le plus simple pour réussir un bon drive. Mais pour tout le reste, surtout le bunker sur la droite… je choisis une ligne juste au dessus de la foule et j’essaye de taper la balle du mieux que je peux”.

Jimmy Walker, “le trou change au fur et à mesure que la semaine passe”

“Le trou change au fur et à mesure que la semaine passe. Au début de la semaine, c’est juste un coup de drive. Et puis vous arrivez à la fin et vous avez vraiment le sentiment que c’est plus compliqué que ça. Il faut essayer de ne pas trop y réfléchir. Des fois, c’est dur d’atteindre le milieu du green. C’est un trou très dur, un trou que vous devez juste jouer et passer à un autre”. 

Mark Wilson, “le vent souffle beaucoup. C’est ce qui le rend si dur”.

“On dirait l’un de ces moments quand vous êtes adolescents et que vous voulez demander à cette fille d’être votre petite amie. Votre cœur bat la chamade et vous vous dîtes ‘Qu’est ce qu’il m’arrive ? C’est juste un fer 9’. Mais le vent souffle beaucoup sur ce trou du TPC Sawgrass et pas toujours dans la bonne direction. C’est ce qui le rend si dur”.

“La première fois que j’y ai joué au practice, il y avait un vent de folie. J’ai tapé trois balles dans l’eau et je ne voulais plus continuer. Je me suis senti bien seul”.


(Visited 29 times, 1 visits today)
Close