Finchem, « On aura des superbes JO et le golf ira bien »

Le commissionnaire du PGA Tour, Tim Finchem ne pense pas que l’absence de cinq joueurs aux Jeux Olympiques aura un impact négatif sur la présence future du golf aux Jeux. Même si la prochaine édition n’aura lieu qu’en 2020, c’est l’année prochaine que le Comité Olympique International se réunira pour élire les sports qui seront présents à Tokyo.

Adam Scott et Marc Leishman pour l’Australie, Charl Schwartzel et Louis Oosthuizen pour l’Afrique du Sud et Vijey Singh pour les Iles Fidji ont annoncé plus tôt dans l’année leur retrait. Tous ont annoncé un emploi du temps trop chargé pour cet été – Leishman, quant à lui, a fait part de ses inquiétudes face au virus Zika.

« Le Comité regarde à un niveau plus élevé. Ils aiment le golf est car le sport s’étend dans tout le globe et attire des jeunes. C’est l’un des rares sports à être activement populaire sur tous les continents. A différents niveaux bien sûr, mais populaire tout de même ».

C’est vraiment un sport mondial et il a de très bons sponsors. Je ne pense pas que ces variables vont changer dans les années à venir. Je pense que le golf sera en pleine forme ».

Finchem : « Rio n’est pas un pays de golfeur »

Finchem a également déclaré que le golf aurait eu plus de chance si le Comité avait voté pour Chicago comme hôte des JO cette année, au lieu du Brésil. En l’absence d’un parcours de golf adéquat au Brésil, l’architecte Gil Hanse a du construire un parcours spécialement pour les JO. Un parcours qui ne rentrait pas dans l’emploi du temps à cause de poursuites légales concernant des droits de propriété et des soucis environnementaux. 

Finchem, étant membre de la Fédération Internationale de Golf, a avoué que le Tour s’était entretenu avec chacun des 5 joueurs qui se sont désistés et ils en ont conclu que plusieurs facteurs entraient en jeu. A commencer par une saison très serrée. Pour être en accord avec les JO, le PGA Championship a été déplacé fin juillet. En conséquence, deux Majeurs se tiendront le même mois, juste avant les épreuves masculines de golf à Rio. 

Wham : « Les joueuses du LPGA étaient ravies du retour du golf aux Jeux »

Finchem a également avoué que le virus Zika avait sûrement eu un rôle à jouer dans leur décision et que beaucoup de joueurs n’ont pas encore fait des JO leur priorité. 

« La chose la plus simple à faire serait de dire ‘Bon laissons passer cette année et on ira à Tokyo dans 4 ans’. Je n’ai pas envie de faire du mal aux joueurs en disant que leur décision n’était basée que sur un fait ou un autre. C’est vraiment une combinaison de plusieurs difficultés. Et je pense que leurs raisons sont légitimes ».

Le commissionnaire du LPGA Tour Mike Wham a déclaré que les joueuses étaient ravies du retour du golf aux Jeux. Cinq ou six d’entre elles lui ont posé des questions concernant le virus Zika même si aucune des golfeuses n’a déclaré ne pas vouloir jouer à cause de ça.

 

« Je ne connais aucune joueuse qui a dit être indécise. Beaucoup d’entre elles sont à un âge où elles pourraient en être inquiétées mais non, aucune n’a dit vouloir rater cette occasion ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.