Les résultats de la semaine

PGA Tour : Genesis Open 

Avec 5 coups d’avance sur le second, Dustin Johnson s’impose avec brio lors du Genesis Open en -17. Il réalise 3 cartes en 66, 66 et 64 et une dernière en 71. Le compteur à bogeys reste stationné à 4, avec deux tours vierges (round 2 et 3) quand celui des birdies est monté à 21.   

Thomas Pieters, jeune rookie belge du PGA Tour, fait une entrée tonitruante sur les greens de Pacific Palisades et termine second en -12 après un excellent quatrième tour en 63. 

Même si le belge signe autant de birdies que le nouveau numéro 1 mondial Dustin Jonhson, il concède tout de même plus de 7 bogeys et 1 double bogey pendant l’ensemble du tournoi. Au final quatre cartes de 70, 68, 71 et 63. 

Deuxième exaequo avec Pieters en -12, l’Américain Scott Brown réalise un eagle dès le premier trou du premier tour et donne le « la » pour les tours suivants. Malheureusement, la suite sera moins rose pour Brown qui enchaînera cinq bogeys, un double bogey et 17 birdies durant les 4 jours restants. Il est cependant constant dans ses performances avec quatre tours en 68, 68, 69, 67.

Justin Rose termine au pied du podium en -11. Quant à Jason Day, il finit en 64ème position en +2 dû notamment à un troisième tour mitigé. Enfin Bubba Watson a manqué le cut ce week-end !

Voir le classement complet

LPGA Tour : ISPS Handa Women’s Australian Open !

Côté femme on commence en douceur avec un beau -10 pour la gagnante sud-coréenne Ha Na Jang. 

Grâce à son eagle au trou n°17 du dernier tour, la sud coréenne creuse un écart de 3 coups avec la danoise Nanna Koerstz Madsen. 

La victoire n’était pourtant pas assurée pour Ha Na Jang puisqu’elle avait débuté les deux premiers tours en 70 et 73.  

Madsen doit sa deuxième place à un 68 lors du deuxième tour qui vient contre balancer ses 3 autres cartes de 73, 71 et 73. 

La Néo-Zélandaise Minjee Lee termine troisième exaequo en -6 avec Ariya Jutanugarn et Haru Nomura. Elle réalise 4 cartes de 72 – 70 – 74 – 70. 

Céline Herblin, première française se classe 46ème en +2 avec 4 cartes de 72 – 69 – 79 – 74

Voir le classement complet

European Tour : ISPS Handa World Super 6 Perth

Cette semaine le tournoi était différent de ceux généralement organisés sur l’European Tour. Co-organisé par le Tour Européen, l’Asian Tour et le PGA Australia, les organisateurs essayaient une nouvelle formule : Un mix entre stroke-play/match-play.

Et au terme de ces quatre jours de tournoi, c’est l’Australien Brett Rumford qui s’est imposé. 

Lors des 3 premiers jours de tournoi en stroke play, c’était déjà Brett Rumford qui menait la danse en -17 avec 5 coups d’avance. Il avait réalisé 3 cartes de 66, 65 et 68. Le Sud Africain Louis Oosthuizen se classait en seconde position après un 69, 68 et 67. 

Pour le dernier jour, exit le stroke play et place au match-play. Les joueurs s’affrontaient sur un parcours de 6 trous et les compteurs étaient remis à zéro. A chaque duel gagné, le golfeur passait à l’échelle suivante jusqu’à se retrouver en finale. 

Brett Rumford s’est tout d’abord délesté du Japonais Hideto TANIHARA lors de la première manche (2&1), ainsi que de l’australien Wade ORMSBY, son adversaire du second tour par 2 trous de play-off. Même constat pour Adam Bland (1 up), lui aussi australien. 

C’est dans la dernière ligne droite que la tâche de Rumford s’est quelque peu compliquée. L’Australien s’est retrouvé à jouer devant Phachara Khongwatma, jeune joueur thaïlandais de 17 ans seulement, plein de fougue et d’envie. 

Au final Rumford vient à bout du thaïlandais en 2&1 qui termine à la seconde place.

Voir le classement complet 

 

Revivez les meilleurs moments du Genesis Open ce week-end. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.