Rédigé par 14 h 26 min Actu people, Actualités, Carrousel

Trump perd son recours contre des éoliennes au large de son golf

Ce mercredi, la Cour suprême du Royaume-Uni a rejeté le recours en appel du milliardaire américain qui luttait contre la mise en place d’éoliennes au large de son somptueux parcours de golf près d’Aberdeen en Ecosse.

Dernièrement, Donald Trump, le candidat à la primaire républicaine à la Maison Blanche, a de nouveau fait parler de lui. Cette fois, dans le monde du golf. Ce mercredi, la Cour suprême du Royaume-Uni a rejeté le recours du milliardaire américain qui luttait contre la mise en place d’éoliennes au large de son somptueux parcours de golf près d’Aberdeen en Ecosse. 

La raison du conflit : la construction d’un complexe de onze turbines au large d’Aberdeenshire autorisée par le gouvernement régional écossais en 2013. Selon un porte-parole, Donald Trump jugeait que les éoliennes allaient “complètement détruire la si bucolique baie d’Aberdeen et porter atteinte à l’avenir du tourisme dans cette région“.

Trump : “un affront visuel pour le golf”

Dans un communiqué, Trump réagit vivement après la décision unanime de la Cour suprême. “L’histoire jugera défavorablement les responsables et ce résultat démontre la mentalité stupide et étroite et l’esprit de clocher qui motivent l’expérience dangereuse menée par l’actuel gouvernement écossais avec l’énergie éolienne“. En définitive, Trump a menacé d’annuler son plan de développement sur son golf près de Balmedie. Il n’exclut pas non plus la possibilité de porter le dossier devant les tribunaux européens.

Rappelons que Donald Trump est l’un des promoteurs majeurs du golf. Sa chaîne de parcours de golf – Trump National and International Golf Clubs – se compose de 15 golfs tout autour du monde. Ses propriétés sont considérées comme des plus raffinées, luxueuses et compétitives. Elles combinent des paysages spectaculaires aux talents des plus grands architectes de golf tels que Tom Fazio, Pete Dye ou Tom Kite.


L’année dernière, Donald Trump avait acheté l’historique parcours Turnberry Golf, pour la modique somme de 60 millions de dollars, dans l’espoir d’accueillir le British Open 2020. Les rapports estimaient que sa candidature était dans les bonnes grâces du R&A, autorité réglementaire du golf dans le monde entier (excepté pour les USA et le Mexique).

Cependant, après les récents propos du Républicain sur l’entrée aux Etats-Unis des musulmans, la tenue du British Open pour 2020 au Trump Turnberry ne serait plus d’actualité.

Lors d’un communiqué, un membre du comité témoigne : “Un mot était sur toutes les lèvres : assez ! 2020 n’aura pas lieu là bas. Turnberry sera de retour mais sûrement pas Trump Turnberry. Donald Trump a fait du bien au golf et le golf l’a également bien aidé. Pouvons-nous continuer sans lui ? Peut-être n’en aurons-nous pas le choix“.

(Visited 9 times, 1 visits today)
Close