Rédigé par 15 h 28 min Actualités, Carrousel

Le golfeur Belge Thomas Pieters revient sur les attentats à Bruxelles

Pieters avait réagi aux attaques terroristes de novembre dernier tuant plus de 130 personnes à Paris. C’est maintenant son pays d’origine qui a subi le même sort. Le golfeur revient sur les attentats en Belgique.

Thomas Pieters revient sur les attentats en Belgique

Le golfeur Belge, Thomas Pieters, s’est réveillé ce mardi matin au son des vibrations de son téléphone. Il n’a pas fallu longtemps au joueur de 24 ans pour apprendre ce qu’il s’était passé. Il a tout de suite allumé la télévision pour voir ses compatriotes Belges lutter pour faire face à l’attaque terroriste qui venait de toucher la capitale, Bruxelles.

Pieters avait réagi aux attaques terroristes de novembre dernier tuant plus de 130 personnes à Paris. C’est maintenant son pays d’origine qui a subi le même sort.

Quand c’est arrivé à Paris, c’était proche de chez moi mais ça ne touchait pas directement le peuple Belge“, a déclaré le golfeur après son arrivée au Austin Country Club. “Et maintenant, c’est arrivé à l’aéroport où je me rends quasiment à chaque fois que je prends l’avion. J’ai été choqué face aux images et aux vidéos. C’est un triste jour“.

La vie de tous les jours a souvent peu d’impact sur le cercle très privé du golf professionnel mais certains événements, comme le 11 septembre, ont profondément affecté le golf et ses participants, certains plus que d’autres.

“Nous ne sommes en sécurité nulle part” (Pieters)

Il y a des endroits à Bruxelles qui sont dangereux la nuit“, a déclaré Pieters qui vit à Antwerp, à environ 80 km au nord de la capitale. “Et quand je sors dîner avec mes amis – la plupart vit à Bruxelles – j’essaye de ne pas aller dans la capitale ou de les faire venir dans ma ville, où je me sens plus en sécurité. Maintenant, on n’est en sécurité nulle part. S’ils peuvent faire ça dans un aéroport et une station de métro… on ne peut pas rester enfermé chez soi toute la journée“.

Pieters a pu joindre ses parents et un proche qui vit dans la Capitale et a envoyé des textos à beaucoup d’autres connaissances. Seule une personne reste injoignable, un ami que Pieters pense avoir été dans le métro au moment des attaques.

C’est dans ce contexte que le golfeur s’est rendu au WGC – Dell Match Play pour jouer son premier match contre Adam Scott – match qui s’est soldé par une égalité.

Il prévoit de retourner en Belgique la semaine prochaine s’il ne participe pas au Masters. Actuellement 57ème mondial, il a besoin d’une victoire ou de rentrer dans le Top 50 mondial pour s’octroyer une place à Augusta.

Je ne pense pas que l’on puisse vivre dans la peur. C’est ce qu’ils essayent de faire. Alors je ne vais pas changer mes moyens de transport ou les endroits où je me rends. Si vous êtes au mauvais endroit au mauvais moment, alors ils gagnent mais je ne pense pas que nous devons nous adapter à eux. C’est comme ça”.

(Visited 4 times, 1 visits today)
Close