Rédigé par 9 h 50 min Actualités, Carrousel, Videos

Seve Ballesteros, le talent à l’état pur

Severiano Ballesteros. Découvrez un article retraçant la vie d’une icone du golf européen qui s’est malheureusement éteinte trop tôt.

Une passion dévorante dès l’enfance : 

 

Né à Pedreña le 9 avril 1957, Severiano Ballesteros Sota est considéré comme un des golfeurs les plus doués de l’histoire. Il a permis de faire connaitre le golf en dehors des pays traditionnels et historiques (Etats-Unis et Royaume-Unis). Il est issu d’une famille de sportifs. Ses trois frères aînés sont tous des golfeurs professionnels. Son oncle Ramón Sota a même été 4 fois Champion d’Espagne et a fini 6ème lors du Masters de 1965. Seve a appris à jouer en utilisant un vieux fer 3 raccourci offert par son frère pour qu’il soit à sa taille. Alternant ses séances d’entraînement la journée sur la plage et la nuit sur le golf, en toute illégalité ; le jeune Seve va rapidement se faire remarquer par son oncle qui décide de le prendre sous son aile. A l’age de 10 ans, il prend part à sa première compétition à laquelle il joue 51 en 9 trous. A 12 ans, il joue 79 sur 18 trous et à 13 ans il réussit un incroyable 65.

 

Sa carrière : 

 

Il devient professionnel le 22 mars 1974 alors qu’il n’a pas encore 17 ans. S’en suit une carrière exceptionnelle avec un total de 93 victoires dont 5 majeurs :

– British Open : 1979, 1984 et 1988

– Masters : 1980 et 1983 

Seve a gagné 5 fois les championnats du monde de match play, 2 fois la coupe du monde et a joué 9 fois la Ryder Cup. 

Le début de sa renommée commence en 1976 lors du British Open où il termine 2nd après avoir mené de bout en bout le tournoi. Son dernier tour en +4 l’a condamné à la seconde place, mais même dans la défaite il se montre remarquable en terminant avec 4 coups sous le par sur les trous 16, 17 et 18. 

Pour remporter son cinquième Grand Chelem, il réalise un dernier tour en 65. Cette année de 1988 est la dernière année où il remporte un tournoi sur le PGA Tour, circuit où il aura finalement remporté neuf tournois au total.

Sur le circuit européen, il remporte au moins un tournoi par an jusqu’en 1993, première année depuis 1976 sans victoire sur le circuit. Il remportera ensuite trois autres tournois, deux en 1994 et un en 1995 sur le circuit Européen.

 

Seve et la Ryder Cup : 

 

Ses 5 victoires aux championnats du monde de match play prouvent que Seve étaient également un excellent joueur de match play. Il fait sa première apparition en Ryder Cup lors de l’édition 1979. Cette année-ci, le format de la Ryder Cup a changé grâce à Jack Nicklaus qui souhaitait un tournoi plus compétitif. En effet, les Etats-Unis ne sont plus opposés aux Royaume-Uni mais à toute l’Europe. Ballesteros ne rapporte qu’un point à l’Europe pour 3 matchs joués en double et un en simple. Pour sa 4ème participations à la Ryder Cup en 1987, Seve va jouer son double avec son compatriote José Maria Olazábal. Ils remportent 3 de leurs 4 matchs et l’Europe remporte sa seconde Ryder Cup. 

En 1989, le double Ballesteros-Olazábal est reconduit et il rapporte 3.5 points sur 4 possibles. La légende est en marche et la paire espagnole va se révéler très lucrative…

Le duo forme la meilleure équipe de l’histoire de la Ryder Cup avec 11 victoires, 2 défaites et 2 nuls. Seve quant à lui possède un des meilleurs pourcentage de points rapportés en Ryder Cup avec 20 points pour 37 matchs disputés. 

 

La fin d’une légende :

 

En octobre 2008, on lui diagnostic une tumeur cérébrale. Après 4 opérations et des journées passées au bloc opératoire, une partie importante de la tumeur est retirée mais elle est diagnostiquée cancéreuse. Après plusieurs cures de chimiothérapie, Ballesteros fait sa première réapparition en public en juin 2009. Il dit que c’est un miracle qu’il soit toujours en vie et lance la fondation Seve Ballesteros qui a pour objectif de financer les recherches sur le cancer et d’aider toutes les personnes touchées. Le 6 mai 2011, lors de l’Open d’Espagne de golf et du Masters 1000 de Madrid de tennis. Seve Ballesteros décède suite à une rechute. 

Comme un hommage au plus grand joueur européen de Ryder Cup, l’équipe européenne joue la Ryder Cup 2012 en portant les couleurs de Seve. Edition 2012 surnommée “le miracle de Medhina” grâce à la victoire sur le fil des européens avec comme capitaine José Maria Olazábal.

A croire que Seve a donné un petit coup de pouce de là où il se trouve… 

 

Voici une petite vidéo hommage à Seve retraçant ses plus beaux coups :

(Visited 66 times, 1 visits today)
Close