Ryder Cup 2016 : Les Américains s’emparent d’Hazeltine 17 à 11

ryder cup 2016 etats unis vainqueur 17 a 11 face a l'europe

Après un duel des plus palpitants, les Etats Unis remportent finalement la 41ème édition de la Ryder Cup qui se déroulait au pays de l’Oncle Sam. Ils écrasent les Européens avec un score final de 17 à 11. Cap maintenant sur 2018 !

 

Durant ces 4 jours de compétitions, Américains et Européens se sont affrontés lors du plus grand événement golfique de l’année. Et le moins que l’on puisse dire c’est que le duel a été assez serré, enfin du moins jusqu’aux simples se déroulant hier. Tout s’est décanté à ce moment là, au grand dam des Européens. 

1ère Journée : Les Américains prennent la tête 

Dès les premiers foursomes, le ton est donné. Les Américains infligent le matin une correction aux Européens avec un score de 4-0. Aucun des tandems européens n’aura réussi à faire plier les Américains. 

Lors de chaque duel, les Américains ont toujours mis un ou plusieurs points d’avance à leurs adversaires (3 points vs 1 pour Spieth-Reed face à Rose-Stenson, 6-5 pour Mickelson-Fowler face à Mcilroy-Sullivan, 5-1 pour Z.Johnson-Walker face à Garcia-Kaymer et 6-1 pour la paire D. Johnson-Kuchar contre Westwood-Pieters). 

L’après-midi lors des 4 balles, les Européens se réveillent et remontent de 3 points au score initial. Seul la paire Kaymer-Willet concède une lourde défaite 5/4 avec 5 birdies pour les Américains et un seul pour les Européens.

5 -3 pour les USA à la fin de la journée.

2ème Journée : Le ciel s’éclaircit pour les Européens, mais seulement le matin

Le bilan de la deuxième journée est un peu moins catastrophique pour la Team Europe. Certes elle est toujours menée 9,5 – 6.5 à la fin de cette journée, elle s’est tout de même montrée présente le matin en réalisant in extremis un nul grâce à la paire Garcia- Cabrera-Bello.

Les paires Européennes avaient pourtant réussi à remonter 6,5 – 5,5 le matin même grâce à un festival de birdies qui s’est poursuivi toute la journée. Mcilroy-Pieters réalisent un beau 4&2 mais la paire Snedeker- Koepka égalise aussitôt avec un 3&2. Rose et Wood finissent 1 up et Garcia-Cabrera Bello font jeu égal contre Reed et Spieth. 

L’après midi, les choses se compliquent un peu plus pour l’Europe puisqu’elle ne gagne qu’un seul des 4 duels du jour. Seul Pieters – Mcilroy ont fait fléchir l’Amérique en finissant avec 3 points et 1 coup d’avance. 

3ème et dernière journée : Les Américains enfoncent le clou lors des simples

Les Américains se sont littéralement envolés lors des simples ce dimanche : ils creusent un écart de 4 points supplémentaires, histoire d’être sûrs que les Européens ne puissent pas revenir. 

Les deux équipes arrivent à un total de 7 points pour les USA contre 4 pour l’Europe.

Les 4 points européens viennent de trois 3&2 pour Stenson, Pieters et Cabrera Bello. Martin Kaymer gagne en 1 up. Côté USA, Johnson, Moore, Spieth et Reed l’emportent tous sur leurs adversaires en 1 up. 

Lors d’un duel enragé entre Mickelson et Garcia, les deux hommes ont réussi à finir tous deux en -10 à la fin du tour, ce qui leur a valu une égalité bien méritée. 

Si l’on fait le bilan de cette Ryder Cup, Thomas Pieters est incontestablement l’homme providentiel de l’Europe puisque c’est le premier rookie à avoir offert 4 points à son équipe. C’est aussi celui qui réalise le meilleur tournoi avec seulement une défaite le vendredi matin lors des foursomes avec Lee Westwood. 

Une mention spéciale tout de même à Cabrera Bello qui n’a largement pas démérité lors de cette Ryder Cup. 

Pour finir voici le putt de la victoire de Phil Nickelson : 

2 comments

  • Outre un langage ordurier de la part de personnages qui n’ont rien à faire sur un terrain de golf même en tant que spectateurs (voir l’altercation avec Mc Ilroy), il faut noter le comportement on ne peut plus « hooligans » des spectateurs américains. Supporter une équipe ne signifie pas applaudir les ratés de l’adversaire. Surtout lorsqu’on n’en connait pas la raison. Exemple la balle de McIlroy dans l’eau au 16 lors du dernier foursome avec T. Pieters; sa balle avait rebondi dans le rough et s’était chargé d’une motte de boue; son partenaire étant déja sur le green en 2, il tente le tout pour le tout et sa balle incontrolable termine dans l’obstacle d’eau: grande salve d’applaudissement et de cris de joie de la part des spectateurs massés autour du green. Et ce n’est pas la une exception: entre les « in the woods » hurlé lors des drives, « in the bunker » ou « in the water » lors des approches ainsi que les cris de joie lors des putts qui ne trouvent pas le trou, nous avons eu droit au catalogue de tout les comportements indignes de la part des « spectateurs » américains. Et c’est une situation qui malheureusement se reproduit tout les 4 ans et je précise bien que cela arrive tout les 4 ANS; c’est à dire lorsque la Ryder Cup se déroule aux USA.

  • Mauvais perdant!!!. Cela arrive dans tous les sports. EX: balle out applaudie au tennis en coupe Davis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.