Le Street Golf, la discipline qui prend de l’ampleur !

A l’instar du Football ou encore du Basketball, le Street Golf prend de plus en plus d’ampleur dans le monde. Les puristes crieront peut être au scandale mais la discipline mérite le coup d’œil !

Une zone d’ombre autour de la date de création…

L’origine de cette discipline est ambiguë mais il semble que son histoire ait commencé en Ecosse au milieu du XVIIe siècle. Un certain Thomas Duncan aurait inventé la discipline à Édimbourg.  

Arrivé en France au début des années 2000, il peine à se « démocratiser » mais touche tout de même une cible de golfeurs qui n’ont pas envie de faire de longs déplacements pour aller jouer ou encore qui n’ont pas les moyens de s’offrir un green-fee. 

En 2003, les médias commencent à s’emparer du phénomène grâce notamment au collectif NORI 21 qui lance cette pratique par le biais de son site internet communautaire. 

D’autres collectifs comme 19mtrou.com ou encore Los Golfos surfent sur cette vague médiatique et se mettent à créer des événements visant à réellement démocratiser le Golf urbain. 

De nos jours, le Street Golf s’est vraiment implanté dans le monde entier et n’a rien à envier au Street Football ou encore au Basketball. Des compétitions officielles sont organisées à travers la planète et c’est d’ailleurs l’équipe de France qui est championne du monde. Lors de la toute première World Urban Golf Cup qui s’est déroulée à Pantin en septembre dernier, les 6 joueurs français ont soulevé le trophée en devançant l’Allemagne et la Hongrie.  

Une douzaine de pays s’affrontent lors de ces grands rassemblements qui ne sont pas si vieux puisque le premier a été créé en 2013 (l’European Urban Golf Cup) et opposait seulement la France à l’Allemagne. 

Les règles et le décor urbain 

La plus grosse différence avec son frère le Golf est l’absence de tracé défini. Dans cette discipline, plus de fairway, plus de rough, plus de bunker et plus vraiment de green mais les obstacles n’en restent pas moins importants. Le jeu est également pendu à l’environnement qui l’entoure. Les obstacles peuvent désormais être en mouvement comme un chien qui attrape une balle par exemple. 

Les règles et le matériel sont inchangés mais s’adaptent parfaitement même si le club le plus utilisé pour pratiquer l’urban est le fer 9. 

L’élément qui diffère le plus est la balle. Même si dans certaines conditions (tournoi, lieu clos) l’utilisation d’une vraie balle de golf est autorisé (lorsque les risques d’accidents sont minimes), elle est souvent remplacée par une balle de tennis, une balle de squash ou encore des balles flottantes ou en mousse. 

Quelques vidéos de la discipline :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.