BMW International Open : Stenson soulève son 10ème titre, Jacquelin 4e

Henrik Stenson soulève le 10e titre de sa carrière

Stenson n’est plus qu’à une longueur de Robert Karlsson, Suédois le plus titré

Henrik Stenson remporte le BMW International Open après un marathon de 36 trous ce dimanche. À -17, le Suédois devance Fichardt et Olesen de trois coups. Excellente performance de nos français Raphaël Jacquelin et Mike Lorenzo-Vera, respectivement 4e et 9e.

Alors que le Suédois avait dû abandonner la semaine dernière à Oakmont lors de l’US Open à cause d’une légère blessure au genou, le voilà qui s’impose confortablement à Pulheim en Allemagne, sur le parcours du Golf Club Gut Laerchenhof pour signer le 10e succès de sa carrière. Une seule victoire le sépare désormais de son compatriote Robert Karlsson, qui reste pour l’instant le Suédois le plus titré sur l’European Tour avec 11 succès. 

Après avoir attendu patiemment samedi dernier que les pluies diluviennes s’arrêtent et que le terrain redevienne praticable, c’est finalement dimanche matin que tous les joueurs ont entamé une journée intensive de 36 trous. Un 3e tour magnifiquement maîtrisé par l’international Suédois qui plante 5 birdies contre aucun bogey concédé pour conclure une carte de 67 (-5) qui lui permet de commencer le dernier tour en tête. 

Birdie au 1, Stenson prend un peu plus le large et semble intouchable. Ce n’est qu’après une série de 48 trous sans bogey que Stenson perd quelques points. Un passage à vide du 4 au 10 où il laisse s’échapper 4 coups, redonnant espoir à ses poursuivants : Darren Fichardt, Thorbjorn Olesen et Raphaël Jacquelin. Sur le retour, « the Iceman » (surnom de Stenson sur l’European Tour) retrouve son sang-froid pour réitérer birdie au 13, 15 et 17 comme il l’a fait plus tôt dans la matinée avant de finir sur un par victorieux, pour un score final de -17. 

Interviewé à son arrivée au club-house, Stenson revient sur sa victoire : 

« C’était vraiment dur aujourd’hui. J’ai dû puiser très profond en moi-même pour revenir après ma série de bogeys dans le dernier tour. J’avais l’impression de revivre la saison 2015 pendant laquelle j’avais eu l’impression de bien jouer sans mettre la main sur un trophée. J’ai réussi à aller au bout cette fois. »

Aucun des plus proches rivaux de Stenson n’a été capable d’être transcendant sur les 18 derniers trous malgré le faux pas du Suédois. Thorbjorn Olesen a de son côté manqué pas mal de fairways, se retrouvant dans des roughs assez épais, pendant que Raphaël Jacquelin voyait apparaître quelques difficultés après ses 3 birdies sur les 5 premiers trous du dernier tour.

Henrik Stenson signe ainsi son 10e succès sur l’European Tour et le 2e dans ce tournoi qui lui avait déjà réussi en 2006 à Munich. Une victoire qui le fait remonter au 5e rang mondial, devant Bubba Watson et Rickie Fowler et qui le rapproche du Top 5 de la Race to Dubai (6e). Le Suédois n’avait rien gagné depuis novembre 2014 (DP World Championship).

Darren Fichardt est apparu comme la principale menace de Stenson dans le dernier tour. Le vétéran Sud-Africain obtient le meilleur résultat de sa carrière grâce à un score final de -14. Fichardt a réussi à grappiller quelques points sur le retour pour recoller à la 2e place, ex-æquo avec le Danois Olesen qui a rendu une dernière carte de 73 (+1). Après deux birdies au 10 et 13, Fichardt rate une bonne chance de passer seul 2e au 15, avant de compenser son birdie du 17 par un bogey de clôture signant ainsi une carte de 69 (-3).

Thorbjorn Olesen quant à lui est passé à côté de son dernier tour, enchaînant 3 bogeys consécutifs au 8,9 et 10, le privant ainsi de tout espoir de victoire. Ses birdies au 13 et au 15 ne changeant rien à la donne, si ce n’est de partager cette 2ème place. 

Jacquelin et Lorenzo-Vera dans le Top 10

Si Raphaël Jacquelin avait encore espoir de jouer le titre après deux premiers tours somptueux, la dernière ligne droite en 36 trous ce dimanche a été plus délicate malgré une première carte dans le par le matin (2 birdies, 2 bogeys) puis une très bonne entame dimanche après-midi lors de l’ultime ligne droite.
Avec trois birdies en cinq trous et un aller en 34 (-2), le Lyonnais avait encore une petite chance à neuf trous de la fin. Mais des bogeys aux 11, 14 et 18 relèguent le Français au 4e rang final à -11. C’est malgré tout le meilleur résultat de Raphaël Jacquelin qui restait sur une 8e place au Nordea Masters il y a quelques semaines. Il est désormais 67e européen.
 
De son côté Michaël Lorenzo-Vera démarrait son marathon sur les chapeaux de roues par une superbe carte de 67 ponctuée de huit birdies et seulement entachée d’un triple bogey au 5. Toujours en quête de son premier Top 5 cette saison, le français pointait au 3e rang à cinq coups de Stenson à l’entame du dernier tour. Lorenzo-Vera n’a malheureusement pas eu les ressources nécessaires pour signer une carte sous le par sur les 18 derniers trous : trois birdies, 2 bogeys et 2 doubles (9, 14) pour un 75 final mais une 9e place importante pour le Basque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.