Rédigé par 11 h 51 min Actu people, Actualités, Carrousel

Un avenir incertain pour le WGC sur le Trump National Doral

Il y a eu beaucoup de spéculations lors du WGC – Cadillac Championship notamment sur l’avenir du tournoi et la possibilité qu’il quitte le Doral. Tim Finchem, le délégué du PGA Tour, a donné une interview ce week-end.

Un avenir incertain pour le WGC sur le Trump National Doral

Il y a eu beaucoup de spéculations ce dimanche lors du WGC – Cadillac Championship joué sur le Trump National Doral. Des spéculations sur le nom du vainqueur, des spéculations sur Donald Trump – allait-il oui ou non atterrir sur le parcours depuis un hélicoptère – mais aussi des spéculations sur l’avenir du tournoi et la possibilité qu’il quitte le Doral et la Floride. 

Cette dernière question a été la seule à ne pas trouver de réponse, même après la longue interview donnée ce dimanche par Tim Finchem, le délégué du PGA Tour. 

“Nous avons récemment déclaré que nous cherchions d’autres options pour le futur. Certaines personnes ont pu croire que nous voulions mettre un terme à nos relations avec le Trump National Doral, ce qui n’est pas le cas”.

Mais ensuite, Finchem laisse planer le doute. “Comme souvent, nous évaluons les performances du tournoi avec beaucoup d’attention”. Deux faits en particulier inquiètent le PGA Tour. Premièrement, le fervent Donald Trump lui-même qui détient le parcours du Blue Monster sur lequel se joue le tournoi. Et deuxièmement, la perte probable de Cadillac comme sponsor. 

“Nous ne sommes pas impliqués en politique”

Depuis que Donald Trump a annoncé sa candidature à la présidence des Etats-Unis, ses relations avec le PGA Tour et d’autres organismes de golf ont connu des difficultés.

Finchem a tenté d’expliquer que le PGA Tour refusait d’être impliqué dans une quelconque forme de politique. “La seule chose que nous avons dit c’est que Trump était du genre intimidant. Cela donne l’impression que nous sommes toujours d’accord avec ce qu’il dit. Nous lui avons demandé de ne pas nous impliquer dans ses histoires, de ne pas laisser entendre que nous prenons position car nous ne le faisons pas“. 

“Le PGA Tour a un rapport avec Trump et il se trouve qu’il candidate pour être président. Mais nous ne sommes pas impliqués en politique”. 

Et comme Trump et Finchem étaient tous deux présents au tournoi dimanche, ils en ont profité pour fixer un rendez-vous ultérieur. “Je pense que le rendez-vous va être positif”, a déclaré Finchem mais il a refusé de dévoiler les détails de l’entrevue. 

“Nous avons besoin d’un sponsor”

Le statut de Cadillac comme sponsor a pris fin à l’issue du tournoi, ce dimanche. “Le contrat avec General Motors, qui a été notre sponsor ces 50 dernière années, s’arrête cette semaine”. De façon générale, on assume que le parrainage n’est pas renouvelé à la fin d’un contrat. “Nous attendons une réponse rapide de leur part pour savoir si oui ou non ils vont continuer à nos côtés”. 

“Nous aurons probablement un problème de sponsor à régler. Il y a encore beaucoup de choses à déterminer”. 

Finchem a exprimé sa reconnaissance envers le tournoi qui est devenu un membre à part entière de la communauté. “Nous sommes au courant de l’histoire de ce lieu et de notre relation avec la communauté. Ceci dit, nous nous devons d’avoir un sponsor pour mener un tel événement. Nous espérons que l’avenir nous permettra de rester ici et de continuer à développer le tournoi”.

(Visited 28 times, 1 visits today)
Close